Chez Red Hat, la forme change mais pas le fond

Aujourd'hui, notre nouveau logo voit le jour. Même si nous étions attachés à l'ancien logo, le temps était venu de faire évoluer notre identité.

Il ne s'agissait pas d'une mince affaire, car notre ancien logo avait une valeur emblématique, aussi bien pour nos employés que pour les membres de notre communauté et nos clients.

Chronologie du logo Red Hat

À sa première apparition en 1999, notre précédent logo était en phase avec notre histoire. En mettant les technologies Open Source au service des datacenters, Red Hat incarnait un mouvement révolutionnaire et positif, véritable facteur de changement.

La plupart des entreprises renouvellent leur logo et leur identité visuelle au fil des ans. Tout change : l'époque, les goûts et les besoins des entreprises. Malgré son charme et tout ce qu'il représentait, notre logo ne répondait plus à nos attentes.

« Shadowman » quitte la scène

Nous avons donc mis à contribution des spécialistes Red Hat issus de plusieurs disciplines (conception graphique, conception d'expériences utilisateur, stratégie de création, vidéo, image de marque, marketing produit, etc.) pour former un groupe de travail dédié à la refonte du logo. Nous avons également fait appel à Paula Scher, l'une de nos partenaires de la société de design Pentagram, pour canaliser nos efforts.

Nous avons appelé cette initiative The Open Brand Project, car il était essentiel pour nous de récolter les avis et commentaires des représentants Red Hat, des clients et de la communauté tout au long du processus. C'est la méthode Red Hat. Ce travail de refonte a été aussi transparent et collaboratif que le droit des marques le permet. Nous avons tenu compte de chaque critique, répondu à toutes les questions posées et apprécié chacun des compliments qui nous ont été adressés.

Après cinq mois de recherche, de tâtonnements et de brainstorming, l'équipe a trouvé une solution élégante qui incarne toujours les valeurs de Red Hat tout en étant capable d'évoluer avec l'entreprise.

Tableau blanc du processus de création

Au final, nous sommes passés de « Shadowman », l'homme invisible au chapeau rouge, à simplement un chapeau rouge.

Les détails du processus

Dès le départ, l'idée d'apporter des changements radicaux était exclue. Il était important de conserver certains éléments clés et que le logo reste reconnaissable. C'est pourquoi nous avons privilégié une approche plus évolutive que radicale.

En savoir plus sur les changements apportés

Se recentrer sur notre identité

Red Hat tire son nom de l'un de ses fondateurs, Marc Ewing, qui portait une casquette de lacrosse rouge. Chaque fois que ses camarades du laboratoire informatique de Carnegie Mellon avaient besoin d'aide, ils « cherchaient le type au chapeau rouge ». Pendant des dizaines d'années, notre mission a consisté à décloisonner le développement de logiciels et l'innovation, aux mains d'une élite fermée, pour les rendre accessibles à tous. Nous nous considérions comme des révolutionnaires et des acteurs audacieux du changement. Le chapeau rouge nous a accompagnés tout au long de notre histoire.

25 ans plus tard, les choses ont changé. Dans le monde des logiciels professionnels, nous comptons aujourd'hui bien plus d'amis que d'ennemis. Nous avons une occasion unique de créer quelque chose de bien plus grand que ce que nous imaginions en 1993. Aujourd'hui, toutes les entreprises gèrent des données et tous les développeurs sont tournés vers l'Open Source. L'affrontement n'a plus lieu d'être. Nous sommes tous des acteurs du changement.

Le moment est venu de choisir un symbole adapté à cette nouvelle réalité. Beaucoup de choses restent cependant à faire. Qu'il s'agisse de protéger le droit à l'innovation, de créer des plateformes capables d'accompagner la prochaine révolution technologique ou d'aider les entreprises à s'ouvrir davantage, nous serons sur la brèche. Et lorsque vous aurez besoin d'aide, nous espérons que vous vous tournerez vers Red Hat.

Chapeau fédora sur un bureau