Connexion / Inscription Account

Sans le cloud computing public, nous n'aurions pas pu faire face à l'épidémie de la même manière. Les datacenters sur site n'ont jamais évolué aussi rapidement qu'aujourd'hui et aucune prévision de capacité, même les plus rigoureuses, n'aurait pu anticiper la consommation de ressources actuelle. Les médias qui couvrent l'actualité de l'épidémie n'auraient jamais pu gérer les actualisations incessantes de leur page d'accueil, prise d’assaut par des utilisateurs du monde entier anxieux d'y lire enfin une bonne nouvelle. Les hôpitaux et les établissements de recherche qui publient des tableaux de bord remplis de statistiques sur la propagation du virus n'auraient pas été en mesure d'obtenir leurs énormes ensembles de données aussi rapidement qu'ils l'ont fait. Enfin, les plateformes de vidéoconférence et de streaming n'auraient pas pu prendre en charge le nombre exceptionnel d'employés qui se sont soudainement retrouvés en télétravail.

Mais au fait, en quoi consiste réellement le cloud computing public ? Il s'agit d'un niveau d'automatisation impressionnant, inédit, maîtrisé, méthodique et généralisé (et quelques autres éléments tout aussi essentiels).

L'automatisation ne sert pas seulement à gérer l'urgence et l'évolution de la demande dans les clouds publics et nos datacenters. Elle aide les entreprises du monde entier dans leur transition vers un modèle de productivité basé sur le télétravail. Sans automatisation, comment les équipes chargées de la sécurité auraient-elles pu installer des clients VPN sur des millions d'ordinateurs portables, de tablettes et de smartphones dans le monde entier ?

Cette problématique ne concerne pas uniquement le monde du numérique. En effet, songez à tous ces articles qui nous sont expédiés par Amazon, Ocado, Walmart et d'autres acteurs partout dans le monde, et ce, malgré les mesures de confinement. Sans entrepôts et centres de distribution semi-automatisés, aucun fournisseur n'aurait pu livrer des colis aussi rapidement qu'aujourd'hui, après plusieurs semaines de crise.

Si vous devez évoluer ou faire face à l'urgence du COVID-19, l'automatisation peut vous aider. Alors comment faire pour automatiser davantage, dès maintenant et rapidement ?

  1. Choisissez plusieurs petites tâches plutôt qu'un long processus complexe.
    La situation actuelle impose un retour sur investissement plus rapide que jamais et cela est impossible si vous vous attaquez à un processus très lourd, avec plusieurs sous-processus qui n'ont jamais encore été standardisés ou automatisés. Vous ne feriez que gaspiller des ressources et j'ai pu constater de nombreuses fois au cours de ma carrière que cette approche ne fonctionne pas. Essayez plutôt d'automatiser un maximum de petites tâches. Ensemble, elles représentent une charge de travail considérable qui empêche vos équipes de se consacrer aux projets plus importants.

    Plus vous automatiserez de petites tâches, plus vous gagnerez en expérience et plus vous serez convaincu de la solution d'automatisation que vous aurez choisie. Vous disposerez en outre d'une base de processus automatisés pour la création de futurs projets d'automatisation plus complexes.

  2. Inspirez-vous des autres.
    Si vous manquez d'expérience, les connaissances des spécialistes du secteur vous seront très utiles. Cherchez des places de marché en ligne pour l'automatisation (Ansible Galaxy en est une, mais il en existe d'autres en fonction de la plateforme d'automatisation que vous utilisez) et identifiez les tâches les plus automatisées ainsi que les méthodes employées. Déterminez ce qui est applicable à votre environnement informatique et évaluez les modifications nécessaires pour adapter le workflow d'automatisation à vos besoins.

  3. Considérez l'automatisation comme un logiciel.
    Certaines solutions d'automatisation (comme Ansible) utilisent un langage bien plus simple à écrire, comprendre et déboguer que le véritable code de développement. Une solution facile à appréhender sera utilisée par un plus grand nombre d'utilisateurs de domaines d'expertise différents, ce qui permettra un retour sur investissement plus rapide.

    Cependant, même si le langage d'automatisation est facile à comprendre, les erreurs humaines restent possibles. Vous pouvez limiter ce risque en appliquant les bonnes pratiques de développement logiciel, par exemple la vérification des workflows d'automatisation ou le contrôle des versions. Plus l'environnement à automatiser est sensible, plus le processus de développement doit être robuste.

  4. Innovez.
    L'automatisation informatique est un concept souvent associé à l'approvisionnement et à la configuration des serveurs dans un datacenter. Son efficacité pour ces tâches n'est plus à prouver, mais certaines solutions vont au-delà de l'exploitation pour proposer des outils particulièrement utiles aux équipes d'exploitation des réseaux, aux analystes de la sécurité et aux SOC.

    L'automatisation permet la configuration des périphériques réseau matériels dès leur déploiement.
    L'automatisation permet le déploiement de nouvelles solutions de sécurité lorsque vous avez besoin de renforcer la protection.
    L'automatisation accélère le classement des attaques de sécurité alors même que les menaces se multiplient avec l'explosion du nombre de personnes et d'entreprises présentes en ligne.

Durant cette période difficile et totalement inédite, les communautés Open Source contribuent de différentes manières à la lutte contre le COVID-19 : projection de la charge de travail des hôpitaux, conception de protections médicales, impression 3D de respirateurs et mise en place de laboratoires de test haut débit complets capables d'analyser jusqu'à 10 000 tests par jour.

Les communautés Open Source produisent également des solutions d'automatisation extrêmement performantes. Ansible est par exemple l'un des 10 projets 100 % Open Source qui bénéficient du plus grand nombre de contributions parmi les 100 millions de projets que compte GitHub.

Cette immense communauté est là pour vous aider à vous lancer.


About the author

Alessandro Perilli is the GM, Management Strategy at Red Hat.

Perilli helps to chart the long-term strategy in the Red Hat management business unit, including company efforts in cloud management, IT automation, and self-healing IT. He also develops the vision behind new management initiatives in multiple areas like cybersecurity and artificial intelligence. He has led the creation of Ansible Security Automation.

Sur le même thème

À ne pas manquer