Red Hat vous souhaite la bienvenue

Découvrez l'actualité Red Hat près de chez vous

Découvrez l'actualité des clients Red Hat dans le monde entier :

Success story

Le centre médical lié à Harvard améliore son agilité et sa sécurité

L'équipe informatique d'assistance du centre médical Beth Israel Deaconess, en charge de Red Hat® Enterprise Linux® et composée de deux personnes, était confrontée au surmenage. Après avoir installé un hyperviseur KVM quelques années plus tôt, le centre médical Beth Israel a décidé de migrer vers Red Hat Enterprise Virtualization 3.1 afin de faciliter la mise en service et la gestion des environnements des principaux systèmes cliniques critiques.

Client depuis

2008

Boston

Secteur de la santé

Objectif

Simplifier et rationaliser la gestion de Red Hat Enterprise Linux pour les nombreuses tâches des systèmes cliniques.

Matériel

  • Châssis BladeCenter H (HS21XM, HS22V) d'IBM, processeurs Intel XEON avec matériel de mise en réseau Cisco et systèmes de stockage CLARiiON et VNX d'EMC

Dans le secteur médical, nous devons mettre en place des contrôles rigoureux pour éviter toute brèche de sécurité des données et toute atteinte à la vie privée des patients. Actuellement, nous avons des traces écrites et des individus bien intentionnés, mais nous ne disposons d'aucune technologie qui pourrait nous aider dans notre tâche de surveillance. La solution Red Hat Enterprise Virtualization Manager nous aidera à développer et à appliquer la transparence, grâce aux rapports détaillés.

Robert Hurst, responsable systèmes, Beth Israel Deaconess Medical Center

Un outil de gestion de virtualisation facile à utiliser pour une mise en service rapide

Beth Israel Deaconess Medical Center est un grand centre hospitalier de soins aux patients, de recherche et d'enseignement affilié à la Harvard Medical School. Une équipe composée de deux personnes est en charge de l'environnement virtualisé Red Hat Enterprise Linux, sur lequel reposent les principaux systèmes cliniques du centre médical.

Des systèmes gérés par une équipe de deux personnes

Créés à partir de la base de données InterSystems Caché, ces systèmes virtualisés prennent en charge les activités cliniques des médecins, telles que les demandes d'analyses, la rédaction d'ordonnances et l'administration de médicaments. Cette équipe se compose de Robert Hurst, responsable systèmes Caché, et de Matthew Ghofrani, ingénieur systèmes principal. Ils sont les seuls à posséder les compétences spécialisées nécessaires à la mise en service de nouvelles machines. Ils supervisent également les mises à niveau et gèrent les intégrations dans l'environnement virtualisé basé sur Red Hat Enterprise Linux.

Une équipe qui se développe pour gérer la croissance

L'équipe était de plus en plus sollicitée au fil des années car le centre Beth Israel avait acheté un certain nombre d'applications d'entreprise Linux, s'était libéré du système d'exploitation propriétaire UNIX (Caché et Oracle) et avait ajouté de nouvelles applications, notamment CommVault, Ensemble et Pinpoint. « Nous étions conscients du fait que nous avions besoin d'un outil unique de gestion pour les licences et la mise en service de nos environnements Red Hat Enterprise Linux », avoue M. Hurst. « Cet outil devait être suffisamment facile à maitriser et à utiliser pour que nous puissions accorder des droits à d'autres ingénieurs systèmes inactifs lorsque nous devons mettre en service ou gérer nos machines Red Hat Enterprise Linux. »

Le centre médical parmi les premiers à adopter la virtualisation

Le centre hospitalier Beth Israel s'est rapidement tourné vers la virtualisation afin de profiter des économies offertes par cette technologie en termes de coûts, d'espace et d'énergie. Avant 2008, les systèmes cliniques du centre médical fonctionnaient dans un environnement HP/UX, sur des systèmes HP SPARC. Lorsque HP a décidé de passer à une architecture basée sur Intel Itanium, le centre médical a choisi de changer son système d'exploitation pour installer Red Hat Enterprise Linux et l'hyperviseur Xen. Plusieurs années plus tard, lorsque Red Hat a publié sa feuille de route en matière de virtualisation, le centre médical a installé l'hyperviseur KVM de Red Hat.

Actuellement, le centre médical dispose de quatre systèmes BladeCenter d'IBM, comptant 56 machines physiques et plus de 50 machines virtuelles. La solution Red Hat Enterprise Virtualization Manager permet au centre médical de poursuivre l'utilisation des ressources existantes et des normes de déploiement. Le démarrage à partir du réseau SAN à l'aide de lames sans disque et le module de gestion avancée d'IBM sont compatibles avec la fonction de mise en cluster de Red Hat Enterprise Virtualization Manager.

Le centre hospitalier Beth Israel étend ses fonctions de gestion tout en réduisant ses coûts

M. Hurst s'est intéressé à Red Hat Enterprise Virtualization 3.1, système de gestion centralisée pour l'administration d'une infrastructure virtualisée, dès sa mise à disposition. Il a alors fait part de ses exigences à Red Hat. Puis, il a accepté de travailler sur un projet de preuve de concept avec Red Hat basé sur l'utilisation de la nouvelle version.

« En réalisant la preuve de concept, nous avions pour objectif de simplifier au maximum le cycle de mise à niveau et de transmettre les tâches de mise en service et de gestion à d'autres ingénieurs systèmes, afin de relâcher la pression que nous subissions, Matthew et moi », explique M. Hurst.

L'équipe évalue les performances et les coûts

M. Hurst a été séduit par Red Hat Enterprise Virtualization Manager, qui permet de gérer à la fois les hyperviseurs Red Hat Enterprise Virtualization et les hôtes Red Hat Enterprise Linux avec l'hyperviseur KVM, et offre des performances et une évolutivité remarquables aux machines virtuelles sur une plateforme suffisamment stable et sécurisée pour la plupart des charges de travail critiques.

« Avoir recours à des ingénieurs de haut niveau tels que Matthew et moi-même pour gérer l'ensemble des tâches liées à un environnement Red Hat Enterprise Linux se révélait très coûteux d'un point de vue opérationnel », ajoute M. Hurst. « Sans oublier le risque opérationnel d'avoir seulement deux personnes sachant exécuter les principaux systèmes. Nous espérions que la solution Red Hat Enterprise Virtualization Manager puisse résoudre ces problèmes. »

Les responsables ont besoin de preuves

Après la mise à disposition de Red Hat Enterprise Virtualization 3.1 en décembre 2012, M. Hurst a débuté le projet de preuve de concept d'une durée de cinq mois, avec pour objectif de répondre à deux questions : l'interface utilisateur est-elle assez conviviale ? Et, quel type d'intégration de gestion serait requis pour les ressources existantes du centre médical ?

« Les deux questions ont trouvé une réponse plus que satisfaisante pour nous », se réjouit M. Hurst. « Red Hat a fait de l'excellent travail avec l'interface. Et l'intégration à nos ressources IBM BladeCenter a été parfaite. »

Réussite des essais

Après le succès du projet de preuve de concept, M. Hurst a commencé le déploiement dans les fermes de machines virtuelles plus petites, avec pour projet de procéder à une normalisation dans toutes les fermes, en fonction de l'évolution de leur maîtrise de la technologie.

La solution Red Hat Enterprise Virtualization se déploie et s'intègre facilement, et est compatible avec les ressources clés du centre médical. Elle a reçu un accueil très favorable de la part des ingénieurs systèmes, qui sont désormais chargés de la mise en service et de la gestion de Red Hat Enterprise Linux.

« Nous sommes tellement contents de pouvoir leur dire : " plus la peine de nous appeler, vous pouvez gérer votre propre environnement ! " Ils se sentent désormais plus confiants et plus compétents », confie M. Hurst.

L'équipe bénéficie également d'une fonction de production de rapports en temps réel

L'un des résultats les plus probants de la migration vers Red Hat Enterprise Virtualization est la production de rapports simplifiée et accélérée. Auparavant, l'équipe devait passer d'un hôte à l'autre, exécuter les commandes et supprimer les données apparaissant à l'écran ou rédiger des applications Java spécifiques. Aujourd'hui, M. Hurst souligne la capacité à obtenir de la documentation en temps réel.

L'adoption de Red Hat Enterprise Virtualization aura également des conséquences sur les coûts d'investissement à long terme. M. Hurst espère amortir la solution en six mois.

« Lorsque la nouvelle génération de serveurs lames arrivera, nous serons à même de faire plus avec moins », se félicite M. Hurst. « Cette consolidation implique pour nous un nombre réduit de machines à posséder et à configurer. Et comme pour toute autre initiative de virtualisation, les systèmes seront simplifiés, les tâches de gestion seront moins nombreuses et les coûts réduits. »

Le centre Beth Israel se conforme aux mandats en matière de confidentialité et de sécurité

Centre médical

La solution Red Hat Enterprise Virtualization a aidé le centre médical Beth Israel à répondre aux exigences uniques du secteur de la santé. La haute disponibilité est un élément essentiel d'un centre médical, et plus particulièrement de ses systèmes cliniques. Les ingénieurs doivent pouvoir gérer les environnements de manière proactive, avant que les problèmes ne surviennent. De manière peut-être plus importante encore, le nouveau système aidera M. Hurst et le centre médical Beth Israel à garantir le respect des mandats de conformité.

« Dans le secteur médical, nous devons mettre en place des contrôles rigoureux pour éviter toute brèche de sécurité des données et toute atteinte à la vie privée des patients », poursuit M. Hurst. « Actuellement, nous avons des traces écrites et des individus bien intentionnés, mais nous ne disposons d'aucune technologie qui pourrait nous aider dans notre tâche de surveillance. La solution Red Hat Enterprise Virtualization Manager nous aidera à développer et à appliquer la transparence, grâce aux rapports détaillés. »

Beth Israel planifie son avenir avec Red Hat

M. Hurst pense que Red Hat Enterprise Linux et Red Hat Enterprise Virtualization constitueront l'environnement standard dans cinq ans.

« En exécutant Red Hat Enterprise Linux sur Red Hat Enterprise Virtualization, nous bénéficions d'avantages considérables en termes de performances, de sécurité et de productivité », conclut-il.

En savoir plus