Témoignage client

LDCC crée une plateforme cloud et offre de nouveaux services à ses clients

Lotte Data Communication Logo

En bref

Secteur : distribution de services informatiques
Région : APAC
Siège : Séoul, Corée du Sud
Taille de l'entreprise : 2 500 employés

Nous avons adopté le cloud pour standardiser et intégrer les systèmes en silos du groupe et augmenter notre efficacité. La création de notre environnement s'est déroulée sans trop de soucis et aujourd'hui nous pouvons même fournir un service de cloud public.

Yoon-Soo Kim, responsable du service cloud, Lotte Data Communication Company

À propos de l'entreprise

Lotte Data Communication Company (LDCC) est un fournisseur de services informatiques basé en Corée du Sud qui dispose de plusieurs bureaux à travers l'Asie. LDCC souhaitait préparer son avenir en créant une plateforme cloud pour développer son activité, intégrer des ressources informatiques et augmenter son efficacité. LDCC voulait aussi adopter un nouveau modèle de service et devenir fournisseur de services cloud externes pour proposer un cloud public pour entreprises. Avec les solutions Red Hat®, LDCC a construit une plateforme cloud basée sur OpenStack®, ce qui lui a permis de réduire son coût total de possession de 30 % sur cinq ans, et de diminuer son encombrement et ses dépenses en énergie de 80 %.

Le chemin de la réussite

Défi : migrer vers le cloud pour profiter de nouvelles opportunités

LDCC savait qu'il lui fallait une plateforme cloud pour développer son activité, augmenter son efficacité et son agilité et offrir de nouveaux services à ses clients. Grâce à la migration vers le cloud, LDCC a pu intégrer ses systèmes disparates et profiter de nouvelles opportunités commerciales sur le marché des services de cloud public.

Étude de cas

LDCC prépare son avenir avec Red Hat OpenStack Platform

Solution : mettre en œuvre une plateforme cloud basée sur OpenStack

LDCC a décidé de créer un environnement cloud basé sur OpenStack et d'adopter plusieurs technologies complémentaires, telles que le stockage logiciel et les réseaux définis par logiciel, ainsi que les hyperviseurs KVM (Kernel-Based Virtual Machine). Malheureusement, l'entreprise ne disposait pas de suffisamment d'experts OpenStack en interne. « Nous n'aurions pas pu opter pour une version communautaire d'OpenStack, car nous manquions de main-d'œuvre et d'experts en la matière », explique Yoon-Soo Kim, responsable du service cloud chez LDCC. « Si nous avons choisi Red Hat, c'est d'abord pour sa fiabilité. »

Résultats : une plus grande efficacité, des économies et un développement de l'activité

Grâce à sa solution Red Hat, LDCC devrait réduire son coût total de possession de 30 % en cinq ans et diminuer son encombrement et ses dépenses en énergie de 80 %. L'entreprise a aussi observé une réduction du délai de réponse. En effet, aujourd'hui il suffit de quelques minutes pour mettre en place un nouveau serveur, contre plusieurs heures auparavant. LDCC s'appuie sur sa nouvelle solution pour développer son activité et offrir un cloud public externe. « Nous avons adopté le cloud pour standardiser et intégrer les systèmes en silos du groupe et augmenter notre efficacité », indique Yoon-Soo Kim. « La création de notre environnement s'est déroulée sans trop de soucis et aujourd'hui nous pouvons même fournir un service de cloud public. »

Grâce au portail d'assistance technique de Red Hat, nous pouvons obtenir toutes les informations dont nous avons besoin pour résoudre la plupart de nos problèmes en interne, sans main-d'œuvre supplémentaire. Avec les services de consulting Red Hat, ce projet s'est déroulé sans encombre.

Yoon-Soo Kim, responsable du service cloud, Lotte Data Communication Company
La marque verbale OpenStack et le logo en forme de lettre O carrée, ensemble ou séparément, sont des marques commerciales ou des marques déposées de l'OpenStack Foundation aux États-Unis et dans d'autres pays et sont utilisés avec l'autorisation de l'OpenStack Foundation. Nous ne sommes pas affiliés à l'OpenStack Foundation ou à la communauté OpenStack, ni approuvés ou sponsorisés par celles-ci.