Red Hat vous souhaite la bienvenue

Découvrez l'actualité Red Hat près de chez vous

Découvrez l'actualité des clients Red Hat dans le monde entier :

Success story

L'université de Reading mène des recherches sur le climat

Le département de météorologie de l'Université de Reading au Royaume-Uni avait besoin d'un système de fichiers de stockage hautement fiable, disponible et évolutif, pour gérer les données liées aux projets de recherche scientifique dans les domaines des conditions météorologiques, des climats et de l'observation de la Terre. Grâce à la solution Red Hat® Gluster Storage, le département dispose désormais d'un produit d'entreprise, renforcé par des services et une assistance d'excellent niveau, qui permet à l'équipe informatique du département de gagner un temps précieux qu'elle passait auparavant à effectuer des tâches de maintenance et d'administration.

Client depuis

2013

Reading, Berkshire, Royaume-Uni

Secteur de l'enseignement

Objectif

Migrer les systèmes HPC du département vers un système NAS évolutif avec un service et une assistance adaptés aux entreprises.

Matériel

  • Architecture existante de l'Université de Reading

J'ai su que je pouvais avoir confiance lorsque j'ai vu que d'autres entreprises, notamment des sociétés commerciales pouvant perdre beaucoup d'argent si la gestion de leur stockage n'est pas bien effectuée, utilisaient Red Hat Gluster Storage.

Dan Bretherton, responsable HPC, département de météorologie, Université de Reading, Royaume-Uni

Les chercheurs doivent organiser les téraoctets de données scientifiques précieuses

Le département de météorologie de l'Université de Reading accueille 60 étudiants de second cycle et une communauté en constante expansion comptant plus de 200 scientifiques-chercheurs menant des travaux de grande importance sur l'atmosphère, les océans et les climats. Ces recherches sont essentielles pour mieux comprendre le changement climatique et son impact sur l'environnement.

Dans de nombreux cas, ces scientifiques ont besoin d'avoir accès à des systèmes HPC (informatique hautes performances) pour créer des modèles de simulation complexes, les aidant à prédire les résultats potentiels avec davantage de précision, par exemple l'évolution des tendances météorologiques dans les heures, jours, semaines, mois et années à venir.

Les scientifiques traitent d'importants volumes de données

Pour les tâches de calcul intensives, les chercheurs du département ont accès à un superordinateur et à des services HPC fournis par plusieurs conseils de recherche du Royaume-Uni et le Centre Européen de Prévisions Météorologiques à Moyen Terme. Les scientifiques doivent traiter les données générées par ces systèmes de production externes. Pour ce faire, ils utilisent un cluster HPC local qui appartient et est exploité par le département, et est géré par son responsable HPC, Dan Bretherton.

Le responsable doit assurer les performances et la sécurité

« Ma priorité est non seulement de permettre au département de stocker des centaines de téraoctets de données générées par les recherches scientifiques de manière efficace et sécurisée, mais également de maintenir un bon niveau de performances, tandis que la charge d'E/S du cluster de calcul augmente », indique M. Bretherton.

M. Bretherton utilisait GlusterFS, un système de fichiers évolutif Open Source de stockage rattaché au réseau (NAS) depuis plusieurs années. Il a ainsi pu organiser et gérer des volumes de données de recherches de différents scientifiques et projets.

La croissance du cluster HPC du département et le temps nécessaire pour gérer GlusterFS ont rendu cette approche non viable.

Les chercheurs bénéficient d'une solution de stockage renforcée par des services et une prise en charge

Le département avait besoin d'un produit NAS évolutif, pris en charge et renforcé par des services adaptés à un environnement d'entreprise. Après quelques recherches, M. Bretherton a porté son choix sur Red Hat® Gluster Storage, une version prise en charge de GlusterFS dont Red Hat a fait l'acquisition en 2011.

Quand expérience rime avec confiance

« Lorsque j'ai commencé à discuter avec Red Hat, j'ai obtenu les garanties dont j'avais besoin, m'assurant que les défis auxquels je devais faire face avec la gestion du stockage NAS évolutif seraient résolus », raconte M. Bretherton. « J'ai su que je pouvais avoir confiance lorsque j'ai vu que d'autres entreprises, notamment des sociétés commerciales pouvant perdre beaucoup d'argent si la gestion de leur stockage n'est pas bien effectuée, utilisaient Red Hat Gluster Storage. De plus, je connaissais déjà GlusterFS et je savais que cela m'aiderait. Je savais également que j'obtiendrais l'aide supplémentaire dont j'avais besoin auprès de Red Hat, afin d'optimiser la solution pour notre environnement universitaire HPC, générant de gros volumes de données. »

M. Bretherton signale que la mise en œuvre de Red Hat Gluster Storage au printemps 2013 s'est déroulée sans aucun problème. La solution fonctionne bien depuis, et l'ajout de nouveaux utilisateurs et de données supplémentaires n'a engendré aucun problème notable.

Les volumes de données de recherches augmentent en toute sécurité grâce à Red Hat Storage

Actuellement, le département de météorologie de l'Université de Reading utilise Red Hat Gluster Storage pour gérer près de 200 téraoctets (To) de données générées par les recherches. Grâce à l'ajout de deux gros nouveaux serveurs, la capacité du cluster est récemment passée à environ 300 To.

M. Bretherton ajoute progressivement des données issues des serveurs autonomes plus anciens du département à la solution. Au total, le département héberge bien plus d'un pétaoctet de données. « Si la solution Red Hat Gluster Storage continue de bien fonctionner pour nous, alors à plus ou moins long terme, toutes les données réparties sur plusieurs serveurs, de capacité faible et élevée, pourraient être gérées par celle-ci », explique-t-il.

Amélioration de la disponibilité et de l'organisation

La capacité d'espace de nom global de la solution offre à M. Bretherton un moyen simple et homogène d'organiser les volumes de données selon les groupes de recherche et les projets, et d'allouer davantage de ressources de stockage aux volumes lorsque nécessaire.

Le département a bénéficié d'un autre avantage majeur : la haute disponibilité. « Lorsqu'un serveur doit être arrêté pour cause de maintenance, cela n'implique pas forcément l'arrêt du travail avec un ensemble de données spécifique », précise M. Bretherton. « La fonction de réplication garantit l'existence de chaque fichier sur deux serveurs distincts. Ainsi, les utilisateurs ne se rendent même pas compte qu'un serveur est indisponible pendant une certaine durée. »

Économies de temps et d'argent

Selon M. Bretherton, l'un des atouts du stockage NAS évolutif est qu'il permet de pérenniser le cluster HPC du département. Les anciens serveurs arrivant en fin de vie peuvent être retirés et remplacés par de nouveaux serveurs en fonction des besoins, sans avoir besoin d'arrêter l'ensemble du cluster.

Parallèlement, la vie utile des serveurs est prolongée lorsqu'ils sont utilisés comme des éléments du cluster. De plus, les taux d'utilisation associés à leur capacité de stockage sont plus élevés. L'Université de Reading peut donc être certaine qu'elle obtient un retour optimal sur ses investissements en matériel informatique.

Diminution de la charge de travail du responsable

La solution Red Hat Gluster Storage a permis de libérer du temps de M. Bretherton. « Avant de mettre en œuvre la solution, je passais 50 % de mon temps à assurer la gestion et la maintenance de GlusterFS pour le compte du département », ajoute-t-il. « Désormais, ces tâches ne me prennent plus que 15 % environ de mon temps. Je peux ainsi mieux gérer l'ensemble de mes responsabilités. »

Red Hat favorise la croissance

L'utilisation de la solution Red Hat Gluster Storage croîtra selon le rythme de croissance du département de météorologie. Le projet d'investissement universitaire de l'Université de Reading a récemment permis de recruter 28 personnes dans le domaine des sciences de l'environnement et du climat, dont 15 scientifiques pour le département de météorologie.

« Avec l'arrivée de nouveaux scientifiques, de nouveaux groupes de recherche vont être créés, générant de nouvelles données et donc des besoins en stockage », confie M. Bretherton. « J'ai la certitude que notre infrastructure actuelle de stockage est suffisamment stable et bien organisée pour s'adapter aux nouvelles demandes auxquelles nous devrons répondre. »

En savoir plus