Thème

Comprendre ce qu'est une application native pour le cloud

Pour préserver leur compétitivité sur des marchés basés sur les logiciels qui évoluent rapidement, les entreprises doivent repenser la manière dont elles conçoivent, développent et utilisent leurs applications. L'approche de développement d'applications natives pour le cloud s'appuie sur des techniques reconnues et sur des technologies de cloud computing. Elle facilite le développement, l'exécution et l'amélioration des applications.

Qu'est-ce qu'une application native pour le cloud ?

Une application native pour le cloud se compose de services plus petits, indépendants et faiblement couplés. Elle est conçue de façon à apporter une valeur métier incontestée, comme la capacité à prendre en compte rapidement l'avis des utilisateurs dans un effort d'amélioration continue. En d'autres termes, le développement des applications natives pour le cloud est un moyen d'accélérer la création des nouvelles applications, d'optimiser les anciennes et de les connecter les unes aux autres. L'objectif visé est double : fournir aux utilisateurs les applications dont ils ont besoin tout en suivant le rythme imposé par leur activité.

Quel est le sens du mot « cloud » dans ce contexte ? Lorsque l'on dit d'une application qu'elle est « native pour le cloud », cela signifie qu'elle a été conçue spécialement pour offrir une expérience cohérente de développement et de gestion automatisée dans les clouds privés, publics et hybrides. Aujourd'hui, les entreprises adoptent le cloud computing pour améliorer l'évolutivité et la disponibilité de leurs applications, grâce à l'approvisionnement en libre-service et à la demande des ressources ainsi qu'à l'automatisation du cycle de vie des applications (de la phase de développement jusqu'à la production).

Toutefois, pour véritablement bénéficier de ces avantages, elles doivent mettre en place une nouvelle stratégie de développement des applications.

C'est tout l'enjeu du développement d'applications natives pour le cloud : créer et mettre à jour rapidement des applications et, dans le même temps, améliorer la qualité et réduire les risques. Plus précisément, l'approche permet de développer et d'exécuter des applications réactives, évolutives et résistantes aux pannes dans toute architecture, que ce soit un cloud public, privé ou hybride.

Aperçu rapide des applications natives pour le cloud

Le développement d'applications natives pour le cloud est devenu un sujet à la mode parmi les autres dans le secteur de l'informatique, mais il pourrait bien être l'outil révolutionnaire tant attendu par les entreprises qui cherchent à accélérer l'innovation. Nous avons demandé à Ashesh Badani, vice-président et directeur général des plateformes cloud chez Red Hat, de nous donner sa définition du développement d'applications natives pour le cloud.

Quel type de déploiement choisir : public, privé ou hybride ?

Pas de problème. Avec Red Hat® OpenShift® 4, tous les déploiements sont possibles. Cette plateforme Kubernetes d'entreprise permet de gérer l'orchestration des conteneurs et offre les outils de gestion et de visualisation centralisés nécessaires pour unifier l'exploitation. Vous pouvez ainsi développer des applications natives pour le cloud et les déployer dans les environnements de votre choix.

Quels sont les éléments nécessaires pour concevoir une application native pour le cloud ?

Commencez par rapprocher vos équipes et les processus d'automatisation qui favorisent la collaboration au sein de votre entreprise. Vous pouvez pour cela mobiliser vos équipes chargées du développement et de l'exploitation autour d'un objectif commun, en veillant à ce qu'elles communiquent régulièrement dans le cadre de l'approche DevOps.

Ces pratiques peuvent être soutenues par les conteneurs, qui offrent une unité de déploiement d'applications et un environnement d'exécution autonome parfaitement adaptés. Avec le DevOps et les conteneurs, il est plus facile de lancer et de mettre à jour une application sous la forme d'un ensemble de services faiblement couplés, tels que des microservices, que d'attendre le lancement d'une version de plus grande ampleur.

Le développement d'applications natives pour le cloud s'articule autour d'une architecture modulaire qui utilise des services indépendants et faiblement couplés. Chaque microservice assure une fonctionnalité métier précise, s'exécute dans le cadre d'un processus propre et communique via des interfaces de programmation d'application (API) ou un système de messagerie. Cette communication peut être gérée via une couche de Service Mesh.

Il est aussi tout à fait possible d'accélérer la distribution des applications natives pour le cloud sans passer par les microservices. En effet, beaucoup d'entreprises peuvent optimiser leurs applications existantes avec une architecture de services pragmatique, des workflows DevOps comme l'intégration et le déploiement continus (CI/CD) et un processus de déploiement entièrement automatisé.

Pratiques DevOps

Le modèle DevOps est une approche de la culture informatique, de l'automatisation et de la conception de plateformes conçue pour accroître la valeur ajoutée des entreprises et optimiser leur réactivité.

Comprendre le DevOps

Microservices

Dans une architecture de microservices, les applications sont décomposées en leurs éléments les plus simples et indépendants.

Comprendre ce qu'est un microservice

API

Une interface de programmation d'application (API) est un ensemble d'outils, de définitions et de protocoles qui facilite la création de logiciels d'applications. Elle connecte les produits et services sans connaître les détails de leur mise en œuvre.

Comprendre ce qu'est une API

Conteneurs

Les conteneurs permettent de rassembler des applications dans des paquets et de les isoler avec l'ensemble de leur environnement d'exécution, ce qui facilite leurs déplacements entre plusieurs environnements tout en conservant leur pleine fonctionnalité.

Comprendre ce qu'est un conteneur

Qu'est-ce qu'une architecture sans serveur ?

Le principal avantage d'une stratégie native pour le cloud est qu'elle permet d'accélérer le développement des applications pour les entreprises dont les ressources de calcul sont réparties dans différents environnements. Vous pourriez par exemple disposer de ressources hébergées sur des serveurs Amazon ou Google et d'une base de données Oracle exécutée sur site. Le développement natif pour le cloud aide votre entreprise à tirer plus de valeur de cette architecture de cloud hybride, mais vous pouvez aller encore plus loin dans le cadre d'une stratégie native pour le cloud.

L'informatique sans serveur désigne un modèle de cloud computing dans lequel les développeurs d'applications n'ont pas besoin d'approvisionner les serveurs ni de gérer la mise à l'échelle de leurs applications. En fait, le fournisseur de cloud se charge lui-même de ces tâches courantes, ce qui permet aux développeurs de faire passer le code en production beaucoup plus rapidement que dans les modèles traditionnels.

Pourquoi développer des applications natives pour le cloud avec des solutions Red Hat ?

Peu importe le secteur dans lequel vous évoluez (télécommunications, banque, santé et même élevage), vous assumez dorénavant une fonction supplémentaire : celle d'éditeur de logiciels. Les applications sont aujourd'hui au cœur de votre stratégie. Cette transformation de l'entreprise imposée par les logiciels oblige à développer et distribuer de nouvelles applications encore plus rapidement, avec des exigences de qualité supérieures. L'ampleur de cette tâche est colossale. Chez Red Hat, nous sommes convaincus que pour rester dans la course sur les marchés actuels qui évoluent rapidement, les entreprises doivent investir dans les processus, l'infrastructure et l'architecture.

Pour soutenir ces changements, elles doivent se doter d'une nouvelle plateforme qui leur permettra d'apporter des améliorations au niveau de l'architecture, de l'infrastructure et des processus. Le but ultime est de pouvoir offrir des applications de meilleure qualité, de façon plus agile.

De nombreuses entreprises savent qu'elles doivent accélérer les lancements et améliorer la fiabilité de leurs applications en adoptant des approches telles qu'une architecture de microservices et en utilisant des outils d'exploitation et de développement plus modernes. Auparavant, l'un des plus grands défis était l'élaboration de la feuille de route nécessaire à l'adaptation des environnements existants. La solution OpenShift Application Runtimes permet de simplifier cette transformation et de réduire les efforts et les risques liés à la mise en place du développement pour le cloud.

Newsletter contenant des conseils pour les responsables informatiques

Dans la newsletter Red Hat Shares, vous pourrez en apprendre davantage sur les technologies, notamment au sujet du développement des applications natives pour le cloud.

Disponible uniquement en anglais

Les éléments de base dont vous avez besoin pour vos applications natives pour le cloud

Cloud computing

Plateforme Kubernetes de conteneurs qui permet d'accélérer le déploiement d'applications natives pour le cloud.

Cloud computing

Red Hat OpenShift Application Runtimes

Sélection d'environnements d'exécution d'applications et de structures adaptés au développement d'applications natives pour le cloud.

Middleware

Red Hat Application Runtimes

Ensemble d'environnements d'exécution et de structures très légers et adaptés aux architectures cloud hautement distribuées, notamment les microservices.

Vous ne savez pas encore tout sur les applications natives pour le cloud