Intégration

Qu'est-ce que l'intégration ?

L'intégration informatique, ou intégration des systèmes, désigne le fait de connecter les données, les applications, les API et les appareils au sein de votre service informatique, dans le but d'augmenter l'efficacité, la productivité et l'agilité de votre entreprise. L'intégration permet à tous les éléments d'un environnement informatique de fonctionner ensemble. Ainsi, elle représente un aspect clé de la transformation d'une entreprise, c'est-à-dire de son adaptation face à l'évolution du marché. L'intégration ne se limite pas à connecter des éléments, elle ajoute également de la valeur. En effet, en connectant les différentes fonctions de plusieurs systèmes, elle peut offrir de nouvelles fonctionnalités.

Il ne faut pas la confondre avec l'intégration continue qui désigne une pratique employée par les développeurs et qui consiste à fusionner des versions de codes qui fonctionnent sur un référentiel central partagé plusieurs fois par jour. L'objectif de l'intégration continue est d'automatiser la création de versions et la vérification afin de détecter rapidement les éventuelles erreurs et d'accélérer le développement.


Petite histoire de l'intégration

À mesure que les systèmes informatiques grossissaient et se développaient, ils s'éloignaient aussi les uns des autres. Les solutions provenant de fournisseurs différents ne pouvaient plus communiquer entre elles. Au final, les éléments de votre pile informatique n'étaient plus connectés que par le simple fait qu'ils vous appartenaient tous. Il fallait donc trouver une solution pour organiser votre environnement et éviter la répétition des tâches, surtout lorsqu'il s'agissait de mettre en œuvre et de gérer une logique métier.

Remarque : dans la section qui suit, la sémantique fait débat : topologies physiques contre topologies logiques, approches contre architecture contre technologies. Les explications proposées ci-dessous ne sont qu'un aperçu général.

Intégration d'applications d'entreprise

Il existe une solution pour rassembler et organiser cette prolifération d'éléments disparates : l'intégration d'applications d'entreprise (EAI), c'est-à-dire un ensemble de technologies, d'outils et de structures qui mettent en œuvre une intégration en temps réel et basée sur les messages entre les différentes applications. L'envoi de ces messages est déclenché par des modifications ou des paramètres au sein de chaque application. Il existe deux modèles d'EAI : l'intégration point à point (« point-to-point ») et l'intégration en étoile (« hub-and-spoke »).

Intégration point à point contre intégration en étoile

Le modèle point à point implique que chaque application a été personnalisée pour pouvoir communiquer avec les autres applications et éléments de votre environnement informatique. Chaque ressource doit donc être personnalisée en fonction de toutes les ressources auxquelles elle se connecte. Il s'agit d'une tâche fastidieuse et le modèle est par conséquent fortement sujet aux erreurs. Pour ne rien simplifier, la maintenance du modèle se complexifie à chaque mise à jour de l'infrastructure et des applications.

Le modèle en étoile résout ce problème avec un point de connexion central (le cœur) qui relie toutes les applications et les services. Les rayons qui relient le cœur aux applications et aux services peuvent faire l'objet d'une maintenance individuelle. Ainsi, vous pouvez concevoir des applications plus spécialisées et réserver les tâches d'intégration au cœur et aux rayons. Le principal désavantage de cette approche réside dans la centralisation du cœur, car il devient le point unique de défaillance du système et des communications au sein de votre infrastructure. Dans un modèle en étoile, toutes les intégrations dépendent, par définition, du bon fonctionnement du cœur.

ESB

Après l'intégration en étoile, vient l'ESB (Enterprise Service Bus), un outil d'abstraction orienté messages qui fournit des modules de service entre les applications.

L'ESB tient également le rôle de point central où tous les modules de service sont partagés, redirigés et organisés afin de connecter vos applications et données entre elles. Cette solution remplace avantageusement l'EAI en étoile, mais ce n'est pas non plus la panacée, surtout lorsque votre entreprise croît et acquiert de nouvelles ressources, car elle requiert alors une plus grande rapidité au niveau des propriétés et des ressources logicielles.

Intégration Enterprise Service Bus

De prime abord, un ESB ressemble fort au modèle d'intégration en étoile. C'est vrai, mais l'ESB propose tout de même quelques fonctionnalités très spécifiques.

  • Un ESB est un service qui utilise des normes ouvertes. Ainsi, pas besoin d'écrire des interfaces uniques pour chaque application.
  • Les services d'intégration peuvent être déployés sans modifier fondamentalement les applications.
  • Les ESB s'appuient sur des interfaces et des protocoles ouverts et standard, afin de simplifier les nouveaux déploiements.

Toutefois, un déploiement d'ESB implique souvent une architecture centralisée, et ce, pour les mêmes raisons évidentes déjà avancées avec le modèle en étoile : il faut un emplacement unique pour héberger et contrôler tous les services d'intégration. Malheureusement, les déploiements et architectures d'ESB s'accompagnent d'une gouvernance centrale rigide qui ne permet pas de fournir les solutions plus rapides et adaptatives qui sont à la base des initiatives de transformation numérique. De plus, les ESB finissent souvent par se changer en applications monolithiques.

Intégration agile

Jusqu'à présent, nous n'avons évoqué que l'intégration, à savoir, les technologies qui permettent à tous les composants d'un environnement informatique de travailler ensemble. Et l'intégration agile alors, qu'est-ce que c'est ? Cette approche se rapporte à la façon dont Red Hat envisage l'avenir des systèmes connectés et leur capacité à soutenir le travail que les équipes informatiques doivent accomplir pour rester dans la course, surtout dans un environnement en évolution de plus en plus rapide.

Intégration agile - Plateforme hybride

L'intégration agile est une approche architecturale pour votre plateforme d'intégration. Il s'agit de la manière dont vous configurez votre intégration pour soutenir vos équipes chargées de fournir de la valeur à vos clients. Ainsi, cette approche va au-delà de la simple technologie et des connexions. Elle dicte la structure architecturale qui définit l'interopérabilité des services, en mettant l'accent sur les fonctions applicatives. Une architecture d'intégration agile peut être divisée en trois capacités clés : l'intégration distribuée, les conteneurs et les interfaces de programmation d'application (API).

Intégration distribuée

  • Légère
  • Basée sur des modèles
  • Orientée événements
  • Communautaire

Conteneurs

  • Conçus pour le cloud
  • Simples et déployables individuellement
  • Évolutifs et hautement disponibles

API

  • Points de terminaison bien définis, réutilisables et bien gérés
  • Influence et utilisation de l'écosystème

Intégration à Red Hat

Red Hat vous offre des solutions d'intégration à la fois modulaires, légères et complètes, conçues selon les principes de l'Open Source et des normes ouvertes, disponibles sur site ou dans le cloud.

Plateforme

Intégrez vos différentes ressources informatiques à une plateforme d'intégration flexible et légère. La solution Red Hat JBoss Fuse offre une méthodologie, un serveur et des outils standardisés pour intégrer les composants de votre application.

Plateforme

Gérez vos API pour vos utilisateurs internes et externes avec une plateforme qui simplifie le partage, la sécurisation, la distribution, le contrôle et la monétisation des API.

Messagerie

Proposez une messagerie rapide, légère et sécurisée pour vos applications Internet. AMQ est une plateforme de messagerie hautes performances qui transmet les informations de manière fiable et permet une intégration en temps réel ainsi qu'une connexion à l'Internet des objets.

Plateforme de conteneurs

Développez, déployez, gérez et mettez à l'échelle vos applications avec des conteneurs via une plateforme de conteneurs. OpenShift peut orchestrer toutes ces applications et fonctionner avec des solutions comme Fuse et 3scale API Management pour étendre l'intégration agile au cloud.

Apprenez-en davantage sur l'intégration avec Red Hat