Connexion / Inscription Account

Les architectures de cloud public et privé existent depuis assez longtemps pour que la plupart des responsables d'entreprise comprennent de quoi il s'agit et connaissent leurs avantages. Mais les choses se compliquent dès que l'on parle de cloud hybride et de multicloud. En quoi ces architectures diffèrent-elles du cloud public et privé ? Et quelles sont les différences entre les approches hybride et multicloud ?

Une étude de marché indique que l'adoption du cloud hybride est en progression et d'autres études suggèrent une augmentation du nombre d'entreprises qui utilisent une architecture multicloud. Bien sûr, il est prévu que les deux architectures trouveront tôt ou tard leur place dans les entreprises. Cependant, il est encore difficile de savoir à quel point les entreprises comprennent leurs différences.

Alors commençons par les bases. Une architecture de cloud hybride associe au moins deux environnements de cloud privé ou public. Ces différents clouds sont séparés tout en étant connectés. Cela signifie qu'une entreprise peut exécuter certaines charges de travail dans le cloud privé, d'autres dans le cloud public, d'extraire des ressources de l'un ou l'autre et d'utiliser ces environnements cloud de façon interchangeable.

Un multicloud est constitué de plusieurs services cloud, publics ou privés, de fournisseurs différents et qui ne sont pas connectés.

Certaines entreprises se retrouvent aujourd'hui avec une architecture multicloud, car plusieurs services internes ont opté pour des services cloud différents, adaptés à leurs besoins spécifiques, créant ainsi des services cloud multiples et déconnectés. Il s'agit d'une situation complexe, mais les outils de gestion du cloud et d'automatisation peuvent fournir une bonne visibilité sur ces différentes ressources.

Toutes les architectures multicloud ne résultent pas du « shadow IT ». De plus en plus d'entreprises adoptent volontairement des stratégies multicloud pour améliorer leur flexibilité. Avec une stratégie multicloud, une entreprise peut, par exemple, choisir des services cloud de différents fournisseurs afin de répondre à ses exigences spécifiques en matière de charge de travail ou d'application.

Le cloud hybride et le multicloud ont chacun leurs avantages. D'une part, la stratégie de cloud hybride, qui n'implique qu'un seul service cloud, peut simplifier la mise en place d'un réseau intégré, d'une gestion d'accès centralisé, ainsi que d'une surveillance et d'une gestion unifiées.

D'autre part, le multicloud permet aux entreprises d'adopter des tactiques sur mesure pour créer des environnements cloud adaptés à leurs besoins métier spécifiques. Cela peut aussi leur permettre de réduire les risques associés à l'utilisation d'un fournisseur unique, en leur proposant une sauvegarde disponible et évolutive, dans le cas où le cloud principal n'est plus accessible. De plus, une approche de type multicloud offre davantage de flexibilité.

Pour réduire les délais de réponse pour les utilisateurs situés à plusieurs milliers de kilomètres du siège d'une entreprise, il est possible d'héberger une partie des charges de travail auprès d'un fournisseur de cloud local plus proche des utilisateurs. Cette solution peut aussi aider l'entreprise à assurer une haute disponibilité, ainsi qu'à respecter les lois et les réglementations qui l'obligent à traiter avec le plus grand soin les informations personnelles sujettes à la souveraineté numérique (qui implique que les données soient soumises aux réglementations du pays dans lequel elles sont stockées, plutôt qu'à celles de leur pays d'origine).

Alors que les architectures cloud se démocratisent au sein des entreprises, nous verrons probablement apparaître un mélange de cloud hybride et multicloud, que nous appellerons le multicloud hybride. C'est là que les technologies Open Cloud entrent en jeu.

Lorsque la stratégie cloud d'une entreprise se compose de clouds publics, privés, hybrides et multiples, il est nécessaire de leur fournir une base solide, que nos technologies Open Source permettent de bâtir. Les solutions cloud de Red Hat comprennent un système d'exploitation standard qui fonctionne dans de nombreux environnements, une plateforme de conteneurs qui permet de mettre les applications en paquet et de les déplacer de cloud en cloud, ainsi que tous les outils nécessaires pour gérer et automatiser l'ensemble de ces tâches.


About the author

Dan Juengst is Sr. Principal Technology Evangelist at Red Hat.  He has 20+ years of high tech experience in areas such as DevOps, cloud computing, Platform as a Service, application performance, grid computing, and high performance computing. Juengst has held senior technical positions at CloudBees, CA Technologies, Sun Microsystems, SGI, and Wily Technology.

Sur le même thème

À ne pas manquer

Prochains événements

Webinaires sur le même thème