Témoignage client

En Argentine, le service de l'immigration assure la sécurité nationale grâce à une plateforme qui unifie les données

En bref

Secteur d'activité : gouvernement
Région : Amérique latine
Siège : Buenos Aires, Argentine
Taille de l'entreprise : 350 000 employés administratifs, 3 600 bureaux d'immigration

La sécurité d'un pays n'a pas de prix. L'accès à l'information nous permet de lutter contre la criminalité transnationale et améliore la coordination avec les autres instances, y compris celles basées à l'étranger.

OSMAR ALZA, COORDINATEUR DU CONTRÔLE DE L'IMMIGRATION, DIRECCIÓN NACIONAL DE MIGRACIONES DE LA REPúBLICA ARGENTINA

À propos de l'organisme

La Dirección Nacional de Migraciones de la República Argentina, le service de l'immigration de l'Argentine, cherchait une solution pour unifier les données afin de mieux anticiper les délits susceptibles d'être commis par des individus pénétrant ou quittant le territoire, et d'améliorer le placement des migrants en fonction de leurs compétences et de leurs besoins. Avec l'aide de Red Hat, le service a ainsi créé une plateforme de cloud privé Open Source dédiée à l'analyse des données migratoires. Cette plateforme lui permet d'exploiter avec plus d'efficacité les données issues de l'intelligence artificielle pour analyser les menaces potentielles et améliorer la coordination avec les services de sécurité.

Lauréat des Red Hat Innovation Awards 2018

En Argentine, le service de l'immigration unifie les données sur la sécurité

La Dirección Nacional de Migraciones de la República Argentina (le service de l'immigration argentin) a créé une plateforme de données avec des solutions Red Hat, afin d'anticiper les menaces potentielles.

Le chemin de la réussite

Défi : assurer la sécurité du territoire argentin grâce aux données

En Argentine, le service de l'immigration contrôle chaque entrée et sortie du territoire. Il gère également les titres de séjour et le placement des migrants, et coordonne les sources de données nationales et internationales en vue de lutter contre la criminalité. « L'efficacité de chaque contrôle aux frontières dépend de la capacité à traiter de façon rapide et adéquate les données issues de multiples sources et fournisseurs », explique Osmar Alza, coordinateur du contrôle au service de l'immigration argentin. La multiplication des mouvements migratoires et l'augmentation du volume des données compliquent cependant l'exercice d'analyse. Pour assurer la sécurité nationale et orienter plus efficacement les talents qui pénètrent le territoire argentin, le service souhaitait créer une base de données facile à utiliser, accessible en temps réel et liée aux sources de données externes de manière à accélérer l'analyse des informations.

Étude de cas

En Argentine, le service de l'immigration unifie les données sur la sécurité avec des solutions Red Hat

Solution : créer une base de données complète et unifiée

Dans le cadre de sa transformation numérique, le service de l'immigration argentin voulait mettre en place un environnement de données unifié de type cloud privé, basé sur des technologies Open Source. « La décision de passer à des systèmes Open Source n'a pas été simple. Nous utilisions depuis longtemps des systèmes propriétaires et nous nous y étions habitués », précise Osmar Alza. « Mais pour parvenir à notre objectif, il nous a fallu imaginer une solution capable de prendre en charge un environnement de développement intégré et collaboratif. » Pour sa nouvelle base de données, le service a ainsi choisi des solutions Red Hat : plateforme d'entreprise Open Source, logiciels de gestion et d'automatisation.

Résultat : un accès aux données optimisé

Grâce à la nouvelle plateforme, les utilisateurs au sein du service de l'immigration peuvent accéder à plus de deux milliards d'éléments de données, via une interface simple. « Les analystes traitent les dossiers plus vite et bien plus efficacement », se réjouit Juan Carlos Biacchi, directeur général des systèmes d'information et technologies du service de l'immigration. « Nos rapports sont prêts en une journée seulement, contre 48 à 72 heures auparavant. » Afin de garantir la fiabilité des données, le service est désormais lié à d'autres services de renseignement et de sécurité nationale, ainsi qu'à des instances internationales. « La sécurité d'un pays n'a pas de prix », déclare Osmar Alza. « L'accès à l'information nous permet de lutter contre la criminalité transnationale et améliore la coordination avec les autres instances, y compris celles basées à l'étranger. »

Nous pouvons désormais nous appuyer sur divers paramètres, variables et scénarios pour aider les services de renseignement et de sécurité à identifier les situations dans lesquelles ils doivent intervenir. Nous sommes également mieux à même d'orienter les talents étrangers vers un poste adapté à leurs compétences et attentes, et nous soutenons par là même l'effort du pays pour consolider sa position au niveau international.

DIEGO ENRÍQUEZ, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L'INFORMATION, DE L'ANALYSE ET DU CONTRÔLE DE L'IMMIGRATION, DIRECCIÓN NACIONAL DE MIGRACIONES DE LA REPúBLICA ARGENTINA