Témoignage client

Un groupe audiovisuel coréen diffuse plus rapidement à l'échelle internationale en utilisant un cloud privé

En bref

Secteur : médias
Région : Asie
Siège social : Corée
Taille de l'entreprise : 4 800 employés

Nous avons réussi à mettre en œuvre un système cloud basé sur OpenStack grâce au soutien sans faille de Red Hat.

Do-Sub Shim, directeur du site de production, Broadcast Facility Department, KBS

Présentation

KBS (Korean Broadcasting Station), l'un des plus grands groupes audiovisuels de Corée, exploitait d'anciennes bandes analogiques pour éditer ses vidéos et ajouter des sous-titres multilingues. En migrant vers un cloud privé OpenStack® reposant sur Red Hat® Enterprise Linux® OpenStack Platform, KBS a réduit le temps de sous-titrage de ses émissions de moitié et offre à présent à ses téléspectateurs du monde entier des programmes plus rapidement que jamais.

Le chemin de la réussite

Défi : réduire le temps nécessaire au sous-titrage des émissions internationales pour atteindre un public multilingue

Grâce à Internet, les émissions peuvent être visionnées par un public international. Ces téléspectateurs ont cependant besoin de sous-titres corrects dans leur langue pour comprendre ce qu'ils regardent. Si les sous-titres ne sont pas disponibles ou si la diffusion des derniers programmes sous-titrés est retardée, les téléspectateurs risquent de changer de chaîne. KBS exploitait des bandes analogiques pour éditer ses vidéos et ajouter des sous-titres multilingues. Par conséquent, les téléspectateurs devaient souvent attendre 3 semaines pour visionner le contenu, ce qui mettait la position de leader de l'audiovisuel de KBS en danger.

Étude de cas

KBS améliore la productivité de ses systèmes de diffusion grâce à Red Hat

Solution : passer de l'analogique au numérique grâce à un cloud privé

Pour remplacer ses bandes analogiques par un processus plus rapide et plus efficace, KBS a migré vers un système numérique basé sur le cloud, reposant sur Red Hat OpenStack Platform. Plutôt que d'utiliser un workflow long et compliqué pour produire des bandes analogiques, puis les envoyer en sous-titrage et en révision, KBS produit désormais des sous-titres de façon numérique pour ses contenus multilingues, directement sur vidéo.

« Nous avons réussi à mettre en œuvre un système cloud basé sur OpenStack, qui reste une technologie nouvelle et inhabituelle en Corée, grâce au soutien sans faille de Red Hat », confie Do-Sub Shim, directeur du site de production du service Broadcast Facility Department de KBS.

Logiciels

Matériel

  • Serveurs HP ProLiant DL 360/380
  • Système de stockage Hitachi Unified Storage 150
  • Commutateur Ethernet Juniper Networks EX4550

Résultats : des sous-titres intégrés plus rapidement et à moindre coût

En réduisant le temps nécessaire au sous-titrage de ses émissions de moitié, KBS peut désormais proposer à ses téléspectateurs du monde entier des programmes plus rapidement que jamais. Le groupe a ainsi élargi et fidélisé le public des émissions coréennes. Plutôt que de suivre un processus de révision fastidieux et chronophage, le personnel effectue la révision plus rapidement et concentre davantage ses efforts sur la compétitivité, dans un secteur en constante évolution. KBS a également considérablement réduit ses coûts de main-d'œuvre, en anticipant une économie de plus de 700 millions de ₩ (environ 518 000 euros) par an et une réduction de 40 % du coût total de possession sur 5 ans.

Notre déploiement initial a eu tant de succès que nous envisageons d'adopter Red Hat OpenStack Platform pour d'autres systèmes au sein de KBS.

DO-SUB SHIM, DIRECTEUR DU SITE DE PRODUCTION, BROADCAST FACILITY DEPARTMENT, KBS
La marque verbale OpenStack et le logo en forme de lettre O carrée, ensemble ou séparément, sont des marques commerciales ou des marques déposées de l'OpenStack Foundation aux États-Unis et dans d'autres pays et sont utilisés avec l'autorisation de l'OpenStack Foundation. Nous ne sommes pas affiliés à l'OpenStack Foundation ou la communauté OpenStack, ni approuvés ou sponsorisés par celles-ci.