Account Connexion
Jump to section

Le stockage en réseau, qu'est-ce que c'est ?

Copier l'URL

Le stockage en réseau (NAS) repose sur une architecture de stockage en mode fichier qui rend les données stockées plus accessibles aux périphériques réseau. Le NAS, le SAN (réseau de stockage) et le DAS (stockage en attachement direct) constituent les trois principales architectures de stockage. Le NAS offre aux réseaux un point d'accès unique pour le stockage qui intègre des fonctionnalités de sécurité, de gestion et de tolérance aux pannes.

Le NAS peut être configuré comme une option de stockage compatible avec les conteneurs, dans laquelle le système de stockage est exposé à un ou plusieurs conteneurs.Les conteneurs désignent une technologie hautement flexible qui apporte un niveau d'évolutivité considérable à la distribution des applications et des ressources de stockage. 

Matériel

Un logiciel de stockage préconfiguré est installé sur du matériel spécifique. Le matériel à la base du stockage en réseau est généralement appelé boîtier, unité ou serveur de stockage en réseau. Il s'agit d'un serveur contenant des disques de stockage, des processeurs et de la mémoire RAM.

Logiciels

La différence principale entre un NAS et un serveur de stockage généraliste se situe au niveau du logiciel. Le logiciel du NAS est déployé sur un système d'exploitation léger généralement intégré au matériel. Les serveurs de stockage généralistes disposent d'un système d'exploitation complet qui envoie et reçoit des milliers de requêtes chaque seconde, dont une fraction seulement concerne le stockage. À l'opposé, le boîtier NAS n'envoie et ne reçoit que deux types de requêtes : stockage des données et partage de fichiers.

Protocoles

Un boîtier de stockage en réseau est formaté avec des protocoles de transfert de données qui régissent l'envoi de données entre plusieurs périphériques. Les clients peuvent accéder à ces protocoles via un commutateur, c'est-à-dire un serveur central qui connecte tous les éléments du réseau et achemine les requêtes. En pratique, les protocoles de transfert de données vous permettent d'accéder aux fichiers stockés sur un autre ordinateur, comme s'il s'agissait des vôtres.

Sur un réseau, plusieurs protocoles peuvent être utilisés, mais les deux plus importants sont les suivants : le protocole IP (Internet Protocol) et le protocole TCP (Transmission Control Protocol). Le protocole TCP permet de regrouper les données en paquets avant de les envoyer via le protocole IP. Pour simplifier les choses, les paquets TCP sont comparables à des fichiers ZIP et les adresses IP à des adresses e-mail. Si vos grands-parents ne sont pas inscrits sur les réseaux sociaux et qu'ils n'ont pas accès à votre cloud personnel, vous devez leur envoyer vos photos de vacances par e-mail. Vous pouvez également rassembler ces photos dans des fichiers ZIP avant de les envoyer. De la même manière, le protocole TCP rassemble les fichiers dans des paquets avant de les envoyer sur des réseaux via des adresses IP.

Les fichiers transférés via ces protocoles peuvent être aux formats suivants :

  • NFS (Network File System) : ce protocole est fréquemment utilisé sur les systèmes Linux et UNIX. Ce protocole indépendant fonctionne sur tout type de matériel, de systèmes d'exploitation et d'architectures de réseau.
  • SMB (Server Message Block) : la plupart des systèmes qui utilisent le protocole SMB exécutent Microsoft Windows qui est alors appelé « Réseau Microsoft Windows ». Ce protocole a été développé à partir du protocole CIFS (Common Internet File System) et c'est pour cette raison qu'il apparaît parfois sous l'appellation CIFS/SMB.
  • AFP (Apple Filing Protocol) : il s'agit d'un protocole propriétaire, réservé aux périphériques Apple qui exécutent MacOS.
  • Évolutivité : pour augmenter la capacité de stockage d'un NAS, il suffit d'y ajouter des disques durs. Pas besoin de mettre à niveau ni de remplacer des serveurs, et encore moins de désactiver le réseau.

  • Performances : comme le NAS est un système de fichiers, les autres périphériques du réseau n'ont pas besoin de se charger du partage des fichiers. De plus, le NAS est souvent configuré pour une utilisation bien précise (stockage de Big Data ou de contenus multimédias, par exemple), ce qui permet d'obtenir de meilleures performances.
  • Configuration simple : les architectures NAS sont souvent accompagnées de scripts simples ou encore fournies sous la forme d'appliances préinstallées avec un système d'exploitation rationalisé, ce qui réduit considérablement le temps de configuration et de gestion du système.
  • Accessibilité : tous les périphériques en réseau ont accès au NAS.
  • Tolérance aux pannes : il est possible de formater le NAS de sorte qu'il prenne en charge des disques répliqués, un système RAID ou le codage à effacement afin d'assurer l'intégrité des données.

Un NAS n'est pas un cloud en soi. Un cloud est un environnement informatique qui dissocie, regroupe et partage des ressources évolutives sur un réseau. Un environnement cloud peut être essentiellement constitué d'un NAS, notamment lorsque les fournisseurs de cloud mettent à disposition des clients des ressources de stockage dans le cadre d'un contrat IaaS (Infrastructure-as-a-Service).

Réseaux SAN

Un réseau de stockage (SAN) permet le stockage en mode bloc. Le stockage en mode bloc sépare les volumes de stockage (tels que les disques durs, les nœuds de stockage virtuels ou les pools de stockage dans le cloud) afin d'obtenir des volumes plus petits nommés blocs, qui peuvent être adaptés aux formats de divers protocoles. Par exemple, il est possible d'adapter un bloc au format du protocole NFS, un autre au format du protocole AFP et un troisième au format du protocole SMB. Cette option offre une plus grande flexibilité aux utilisateurs, mais complique la navigation parmi les ressources, car le stockage en mode bloc rassemble les données de manière arbitraire.

Stockage DAS

Le stockage en attachement direct (DAS) correspond à un système de stockage directement relié à un ordinateur unique. Il ne se trouve pas sur un réseau et les autres périphériques ne peuvent donc pas y accéder facilement. Le DAS correspond à l'ancêtre du NAS. Chaque périphérique DAS est géré séparément alors qu'un boîtier NAS permet une gestion centralisée. L'exemple de DAS le plus simple est le disque dur d'un ordinateur. Pour qu'un ordinateur B puisse accéder aux données stockées sur le disque dur d'un ordinateur A, il faut ôter le disque dur de l'ordinateur A et le relier physiquement à l'ordinateur B, ou configurer une connexion entre les deux ordinateurs. Dans ce cas, le DAS devient difficile à différencier du NAS.

Stockage logiciel

Une solution de stockage logiciel est un logiciel de gestion du stockage qui fonctionne indépendamment du matériel sous-jacent. Il est ainsi possible d'installer une solution de stockage logiciel sur un boîtier NAS, ce qui permet d'adapter le matériel à des charges de travail particulières. Une fois la solution de stockage logiciel installée, le matériel de stockage peut être mis en cluster pour que plusieurs serveurs puissent fonctionner comme un système unique et dédié à une fonction bien spécifique. Par exemple, il est possible de configurer un cluster de serveurs pour le stockage des annuaires d'utilisateurs et des dossiers NFS/CIFS, puis d'en configurer un autre en mode bloc pour le stockage des photos et d'autres contenus multimédias. Certaines solutions qui allient NAS et stockage logiciel peuvent même être consolidées et fournir plus d'un pétaoctet de données en 30 minutes, voire moins.

Car nos solutions de stockage sont Open Source, ce qui signifie que vous pouvez compter sur une foule de développeurs, de partenaires et de clients qui travaillent ensemble pour résoudre vos problèmes. Nos solutions de stockage logiciel permettent aux entreprises de configurer leurs volumes de stockage sans avoir à se soucier de leur intégration à d'autres systèmes. Nous proposons des solutions NAS qui associent nos logiciels de stockage avec du matériel partenaire certifié afin de vous offrir une solution de stockage logiciel unique, facile à installer et qui peut être optimisée pour différentes charges de travail. Les services de données Red Hat vous aident à faire bien plus en mobilisant beaucoup moins de ressources.

Keep reading

ARTICLE

Red Hat, un partenaire de choix en matière de stockage

Découvrez ce qu'est le stockage logiciel et apprenez à déployer une solution de stockage logiciel Red Hat qui vous permettra de gérer, stocker et partager des données selon vos besoins.

ARTICLE

Le stockage dans le cloud, qu'est-ce que c'est ?

Le stockage dans le cloud est l'organisation des données stockées dans un emplacement accessible depuis Internet par toute personne qui dispose d'une autorisation. Apprenez-en davantage sur son fonctionnement.

THÈME

Comprendre les services de données

Les services de données sont des ensembles de petites fonctions indépendantes et faiblement couplées qui permettent d'améliorer, d'organiser, de partager ou de calculer des informations recueillies et enregistrées dans des volumes de stockage de données.

En savoir plus sur le stockage

Produits

Red Hat OpenShift Data Foundation

Système de stockage logiciel qui héberge les données de façon permanente en parallèle de la mise en route et de l'arrêt des conteneurs et entre plusieurs environnements.

Red Hat Gluster Storage

Plateforme logicielle de stockage qui peut être déployée dans des environnements bare metal, virtuels, cloud ou de conteneurs.

Red Hat Ceph Storage

Système de stockage logiciel Open Source et hautement évolutif qui gère efficacement des pétaoctets de données.

Red Hat Hyperconverged Infrastructure

Plateforme logicielle de calcul et de stockage, mutualisée et évolutive, basée sur du matériel standard et économique.

Ressources

Livre numérique

Cloud hybride : les solutions derrière la plateforme Red Hat

Checklist

Les cinq principales raisons d'adopter une infrastructure hyperconvergée Open Source

Illustration - mail

Ce type de contenu vous intéresse ?

Inscrivez-vous à notre newsletter Red Hat Shares.