Jump to section

L'IaaS, qu'est-ce que c'est ?

Copier l'URL

Simplifiez la gestion et maximisez votre ROI grâce à une approche cloud cohérente

Téléchargez le guide stratégique du MIT Sloan Management Review et découvrez comment simplifier la gestion et maximiser votre ROI en adoptant une approche cloud cohérente.

L'IaaS (Infrastructure-as-a-Service), ou services d'infrastructure cloud, est une forme de cloud computing où l'infrastructure informatique est fournie aux utilisateurs finaux sur Internet. L'IaaS est généralement associée à l'informatique serverless.

L'IaaS est l'un des trois modèles de services cloud reconnus, avec le PaaS (Platform-as-a-Service) et le SaaS (Software-as-a-Service). Il apporte aux utilisateurs tous les avantages des ressources informatiques sur site, sans les frais de gestion. Dans le modèle IaaS, les utilisateurs gèrent les applications, les données, le système d'exploitation, les middlewares et les environnements d'exploitation.

Le fournisseur de solution d'IaaS fournit les fonctions de virtualisation, le système de stockage, les réseaux et les serveurs. Ainsi, l'utilisateur n'a pas besoin d'un datacenter sur site et n'a pas à s'inquiéter des mises à jour physiques ou de la maintenance de ces composants.

Dans la plupart des cas, l'utilisateur de l'IaaS contrôle entièrement l'infrastructure grâce à une API ou à un tableau de bord. L'IaaS est le modèle cloud « as-a-Service » le plus flexible. En effet, il facilite la mise à l'échelle ainsi que la mise à niveau et permet d'ajouter des ressources, par exemple le stockage dans le cloud, de sorte que vous n'avez pas à anticiper les besoins futurs ni à gérer ces dépenses en amont.

 

L'expression « as-a-Service » signifie généralement qu'un tiers se charge de gérer un service de cloud computing pour vous, afin que vous puissiez vous concentrer sur des aspects plus importants, comme votre code et les relations avec vos clients. Les modèles tarifaires de ces offres en font une solution prisée, souvent plus économique qu'une infrastructure sur site autogérée. De plus, les fournisseurs de services cloud offrent un écosystème de technologies, partenaires et intégrations qui ne cesse de s'étendre.

De manière générale, les offres d'IaaS imposent au client davantage de gestion que les options PaaS et SaaS.

IaaS vs PaaS vs SaaS

Avec le PaaS, le matériel et la plateforme logiciel-application sont fournis et gérés par un prestataire de services extérieur. Toutefois, l'utilisateur se charge lui-même de la gestion de l'application et des données. D'abord destiné aux développeurs et aux programmeurs, le PaaS offre à l'utilisateur une plateforme sur laquelle il peut développer, exécuter et gérer ses propres applications, sans avoir à créer ni entretenir l'infrastructure généralement associée au processus. Les plateformes cloud représentent un type de PaaS et comprennent des services fournis par Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure, Google Cloud et IBM Cloud.

Le SaaS est un service qui permet d'utiliser une application web, gérée par le prestataire de services, généralement via un navigateur web. Les mises à jour logicielles, les corrections de bogues et les autres tâches de maintenance logicielle sont prises en charge pour l'utilisateur, qui peut se connecter à l'application par le biais d'un tableau de bord ou d'une API. Avec le SaaS, plus besoin d'installer une application localement sur l'ordinateur de chaque utilisateur. Ainsi, vous pouvez améliorer les méthodes d'accès au logiciel par un groupe ou une équipe.

Les offres « as-a-Service » conviennent particulièrement aux clients dont les charges de travail changent, car les fournisseurs de services peuvent fournir l'expertise et le personnel requis pour gérer l'évolutivité et l'équilibrage de la charge.

Un fournisseur d'IaaS réduit les coûts et efforts nécessaires à l'installation des serveurs de gestion, simplifiant ainsi l'expérience de développement. Il s'appuie le plus souvent sur une architecture de cloud computing prise en charge par la virtualisation, les conteneurs et l'automatisation. Puisqu'elle n'a plus à se soucier de la gestion des serveurs, l'équipe de développement peut se concentrer sur la création et le déploiement d'applications.

La virtualisation permet aux machines virtuelles d'offrir des environnements complets qui fonctionnent comme des systèmes informatiques virtuels, avec leur propre processeur, leur mémoire, leur interface réseau et leur espace de stockage. Dans le cas de l'IaaS, ces environnements sont créés sur un système physique, dans un datacenter. L'hyperviseur est le logiciel qui permet de séparer les ressources de la machine du matériel et de les provisionner de manière adéquate pour que la machine virtuelle puisse les utiliser. 

Chaque offre de service IaaS repose sur l'automatisation, qui permet à la fois de déployer facilement les machines virtuelles sous-jacentes et d'autres infrastructures, et de les mettre à l'échelle dès que nécessaire. Lorsque plusieurs tâches et configurations sont automatisées dans différents groupes de systèmes ou sur différentes machines, on parle d'orchestration.

Une offre IaaS peut également prendre en charge la conteneurisation. Le code logiciel et tous ses composants essentiels tels que les bibliothèques, frameworks et autres dépendances, sont alors mis en paquet dans leur propre conteneur Linux® pour être ensuite déployés directement dans un environnement informatique (par exemple une machine virtuelle). Contrairement aux machines virtuelles, les conteneurs ne disposent pas de leur propre système d'exploitation et peuvent donc prendre bien moins de place.

Certaines solutions d'IaaS favorisent l'utilisation des conteneurs en développement. C'est le cas de Kubernetes, une plateforme Open Source d'orchestration des conteneurs qui facilite la gestion des applications distribuées et conteneurisées à grande échelle. La technologie Kubernetes automatise le déploiement et la gestion des conteneurs. Certains fournisseurs IaaS la proposent sous la forme d'un service.

Les pratiques DevOps rapprochent le travail des équipes de développement et d'exploitation. Leur but est d'accélérer le délai entre la conception des améliorations logicielles et leur déploiement, afin que les utilisateurs puissent accéder plus rapidement aux nouvelles applications. Les approches DevOps demandent une communication régulière et une vraie collaboration entre les équipes de développement et d'exploitation. 

Ce modèle s'accompagne de changements de code fréquents et d'une utilisation dynamique de l'infrastructure, ce qui peut convenir à l'IaaS. Le modèle DevOps se concentre sur l'automatisation des tâches d'exploitation courantes et la standardisation des environnements associés au cycle de vie d'une application. Les équipes DevOps créent souvent leurs logiciels à l'aide d'une architecture de microservices, puis lient ces services les uns aux autres au moyen d'API. Ces pratiques accélèrent la distribution des logiciels, car les équipes se concentrent sur de petites parties des fonctionnalités qu'elles rassemblent ensuite à l'aide de stratégies telles que la méthode agile.

En éliminant le besoin d'assurer la maintenance de l'infrastructure des serveurs au profit d'une expérience de développement simple et automatisée, l'IaaS aide à prendre en charge les workflows DevOps.

L'informatique serverless, généralement associée à l'IaaS, désigne un modèle de développement d'applications cloud-native dans lequel les applications sont développées sans serveur.

Dans ce cas, c'est un fournisseur de cloud qui gère l'infrastructure et la mise à l'échelle des applications. Les applications serverless sont déployées dans des conteneurs qui démarrent automatiquement sur simple demande.

Avec l'IaaS, il revient généralement à l'utilisateur d'augmenter la capacité du serveur pendant les périodes de forte demande et de la réduire lorsque cette capacité n'est plus nécessaire. L'infrastructure cloud reste active même lorsque l'application n'est pas utilisée.

Avec une architecture serverless, en revanche, les applications ne sont lancées qu'en cas de besoin. Lorsqu'un événement déclenche l'exécution d'un code d'application, le fournisseur de cloud public alloue des ressources pour ce code de manière dynamique. L'utilisateur cesse de payer une fois le code exécuté. L'informatique serverless permet de sous-traiter à un fournisseur de services cloud les tâches courantes telles que la gestion du système d'exploitation et du système de fichiers, l'application des correctifs de sécurité, l'équilibrage de la charge, la gestion de la capacité, la mise à l'échelle, la journalisation et la surveillance.

  • Flexibilité : achetez uniquement les composants dont vous avez besoin pour votre cas d'utilisation et faites-les évoluer en fonction de vos besoins métier.
  • Prix : l'IaaS est une solution économique puisqu'elle implique peu de frais et aucun coût de maintenance. Vous ne payez que ce que vous utilisez, quand vous l'utilisez, comme sur une facture d'électricité.
  • Contrôle : l'utilisateur garde le contrôle de son infrastructure.
  • Sécurité : le fournisseur est-il fiable et dispose-t-il des ressources nécessaires pour éviter et gérer les menaces pour la sécurité ? Existe-t-il des protocoles documentés de récupération après sinistre afin d'assurer la continuité des activités ?
  • Systèmes multi-clients : les fournisseurs d'IaaS préfèrent allouer des ressources d'infrastructure à plusieurs clients, ils doivent donc pouvoir garantir que les différents clients n'ont pas accès aux données des autres. Lorsque de nombreux clients utilisent l'infrastructure d'un même fournisseur, un déséquilibre appelé « noisy neighbor » (voisin bruyant) peut survenir : les performances risquent de chuter lorsqu'un utilisateur monopolise une ressource spécifique. Le fournisseur doit donc gérer l'allocation des ressources avec précaution. C'est pourquoi il est important de comprendre comment le fournisseur fait évoluer ses ressources en fonction des charges de ses consommateurs.
  • Service : quels sont les contrats de niveau de service (SLA) du prestataire de services ? C'est-à-dire les délais et les efforts minimaux garantis par le prestataire pour résoudre les problèmes de provisionnement de ressources.
  • Fiabilité : les performances et la rapidité dépendent grandement du fournisseur. Tous les problèmes logiciels et matériels côté fournisseur affectent l'environnement d'exécution de l'utilisateur.

Les produits d'infrastructure cloud de Red Hat vous permettent de créer et gérer un cloud IaaS. Ces produits sont les suivants : Red Hat OpenStack® Platform, Red Hat Satellite, Red Hat Ceph Storage, ainsi que la plateforme d'orchestration des conteneurs, Red Hat OpenShift.

Accélérez la distribution des services, augmentez la valeur du service informatique et réduisez le coût total de possession tout en simplifiant la gestion. Déployez les composants comme vous le voulez, quand vous le voulez, et en cas de besoin, vous pouvez toujours faire appel aux services d'assistance primés de Red Hat.

Pour simplifier l'achat et la gestion des logiciels d'entreprise, la plateforme Red Hat Marketplace permet de déployer de manière automatisée des logiciels certifiés sur tout type de cluster Red Hat OpenShift.

Pour aller plus loin

ARTICLE

La gestion du cloud, qu'est-ce que c'est ?

Découvrez les différents aspects de la gestion du cloud et la manière dont une plateforme de gestion du cloud peut aider votre entreprise.

ARTICLE

Les services informatiques gérés, qu'est-ce que c'est ?

Les services gérés permettent de déléguer les tâches générales à un expert afin de réduire les coûts, d'améliorer la qualité de service ou de libérer du temps chez vos équipes pour qu'elles s'occupent des opérations propres à votre activité.

ARTICLE

Les services cloud, qu'est-ce que c'est ?

Les services cloud peuvent prendre la forme d'une infrastructure, d'une plateforme ou d'un logiciel, hébergés par des fournisseurs tiers et mis à disposition des utilisateurs par Internet.

En savoir plus sur le cloud computing

Produits

Plateforme de virtualisation du matériel et d'organisation des ressources dans le cloud.

Plateforme de conteneurs Kubernetes pour les entreprises qui automatise l'exploitation de toute la pile pour la gestion des déploiements multicloud, de clouds hybrides et d'edge computing.

Contrats avec des conseillers stratégiques qui prennent en considération tous les tenants et les aboutissants de votre entreprise, analysent les défis auxquels vous êtes confrontés et vous aident à les relever avec des solutions complètes et économiques.

Ressources

Présentation de technologie

Créer un cloud de production pour prendre en charge les infrastructures informatiques modernes

Résumé

Stimuler l'innovation dans le secteur des services financiers avec les applications cloud-native

Formations

Cours gratuit

Présentation technique de Red Hat OpenStack

  • La marque verbale OpenStack® et le logo OpenStack sont des marques commerciales/de service déposées ou des marques commerciales/de service de l'OpenStack Foundation, aux États-Unis et dans d'autres pays. Elles sont utilisées avec l'autorisation de l'OpenStack Foundation. Nous ne sommes pas affiliés à l'OpenStack Foundation ou à la communauté OpenStack, ni approuvés ou sponsorisés par celles-ci.