Jump to section

La mise en réseau logicielle, qu'est-ce que c'est ?

Copier l'URL

La mise en réseau logicielle (ou SDN, Software-Defined Networking) est une approche de l'infrastructure informatique qui transfère les ressources réseau vers un système virtualisé. La SDN sépare les fonctions de mise en réseau des fonctions de contrôle du réseau, dans le but de centraliser la gestion et la programmation du réseau. Elle permet à l'équipe d'exploitation de contrôler le trafic réseau dans des topologies complexes, via un panneau de contrôle centralisé, au lieu de gérer manuellement chaque périphérique réseau.

Les entreprises adoptent les réseaux logiciels pour faire face aux contraintes inhérentes aux infrastructures traditionnelles. Voici quelques avantages de la mise en réseau logicielle :

  • Coûts réduits : les infrastructures SDN sont souvent moins onéreuses que leur équivalent physique, car elles sont exécutées sur des serveurs grand public prêts à l'emploi plutôt que sur des équipements dédiés très coûteux. Elles occupent également moins d'espace puisqu'un même serveur peut exécuter plusieurs fonctions. Vous avez donc besoin de moins de matériel physique, ce qui permet de consolider les ressources et ainsi de réduire l'encombrement, la consommation d'électricité et les coûts totaux. 
  • Meilleures évolutivité et flexibilité : la virtualisation de votre infrastructure réseau vous permet d'étendre ou de restreindre vos ressources réseau comme bon vous semble, à tout moment, au lieu d'ajouter un nouvel élément matériel propriétaire. Avec un réseau logiciel, vous disposez d'une immense souplesse et pouvez provisionner en libre-service les ressources réseau.
  • Gestion simplifiée : de manière générale, un réseau logiciel facilite l'exploitation de l'infrastructure, car sa gestion ne nécessite pas l'intervention d'experts réseau hautement spécialisés. 

La mise en réseau logicielle, lorsqu'elle est associée au stockage logiciel et à d'autres technologies, offre une approche logicielle pour l'infrastructure informatique complète. C'est ce qu'on appelle l'hyperconvergence.

Pour les opérateurs de télécommunications, il existe une autre approche d'abstraction du réseau : la virtualisation des fonctions réseau (NFV). Comme la mise en réseau logicielle, la NFV permet de dissocier les fonctions réseau du matériel. Elle fournit l'infrastructure sur laquelle le réseau logiciel s'exécute. Avec la NFV, les opérateurs peuvent exécuter des fonctions sur différents serveurs ou les déplacer selon les besoins, en fonction de l'évolution de la demande. Cette flexibilité leur permet d'accélérer la distribution des services et applications. Par exemple, si un client demande une nouvelle fonction réseau, l'opérateur peut mettre en route une nouvelle machine virtuelle. Ensuite, lorsque la fonction n'est plus nécessaire, il peut la désactiver. Cela constitue une manière peu risquée de tester la valeur d'un nouveau service potentiel.

En fonction de vos objectifs, vous pouvez associer NFV et SDN sur du matériel standard. Avec ces deux approches, vous pouvez créer une architecture réseau plus flexible et programmable, qui utilise les ressources plus efficacement.

Pour aller plus loin

Article

Une infrastructure hyperconvergée, qu'est-ce que c'est ?

L'hyperconvergence est une approche de l'infrastructure informatique qui rassemble les ressources de calcul, de stockage et de mise en réseau au sein d'un système unifié.

Article

La mise en réseau logicielle, qu'est-ce que c'est ?

La mise en réseau logicielle (ou SDN, Software-Defined Networking) est une approche de l'infrastructure informatique qui transfère les ressources réseau vers un système virtualisé.

Article

La virtualisation des fonctions réseau, qu'est-ce que c'est ?

La virtualisation des fonctions réseau ou NFV (Network Functions Virtualization) permet de virtualiser les services réseau traditionnellement exécutés sur du matériel propriétaire.

En savoir plus sur l'infrastructure hyperconvergée

Illustration - mail

Ce type de contenu vous intéresse ?

Inscrivez-vous à notre newsletter Red Hat Shares.