Rechercher

Français

Connexion Account

Connexion / Inscription Account

Sites web

Virtualisation

Hyperviseur KVM ou VMware : lequel choisir ?

Fonctionnement de la virtualisation

L'hyperviseur est la base de toute plateforme de virtualisation. Il en existe de nombreuses solutions, propriétaires ou Open Source. VMware est l'un des principaux fournisseurs de solutions de virtualisation. L'entreprise propose notamment l'hyperviseur ESXi et la plateforme de virtualisation vSphere. KVM (Kernel-based Virtual Machine) est une technologie Open Source qui est intégrée au noyau Linux®.


La plateforme VMware vSphere

VMware propose l'hyperviseur ESXi et la plateforme de virtualisation vSphere. La solution VMware ESXi est un hyperviseur nu qui s'installe directement sur un serveur physique et consolide le matériel. Les technologies de virtualisation de VMware vous permettent de créer et d'approvisionner des machines virtuelles pour moderniser votre infrastructure. Vous pouvez ainsi distribuer et gérer vos applications, aussi bien nouvelles qu'existantes.

Si vous choisissez la solution VMware vSphere, vous devrez utiliser les logiciels de gestion de VMware pour gérer vos machines virtuelles. Il vous faudra alors acquérir les licences requises et sélectionner l'un des différents niveaux proposés.


L'hyperviseur KVM

KVM est une technologie Open Source de virtualisation qui transforme le noyau Linux en hyperviseur. Vous pouvez l'utiliser à la place des technologies de virtualisation propriétaires telles que celles proposées par VMware.

Pour réaliser la migration vers une plateforme de virtualisation basée sur KVM, vous devez pouvoir examiner, modifier et améliorer le code source de votre hyperviseur. L'accès au code source ouvre la porte à l'innovation. Vous pouvez virtualiser des charges de travail et des applications traditionnelles, et même construire une base pour les charges de travail cloud-native et basées sur des conteneurs. En outre, comme la technologie KVM est intégrée au noyau Linux, elle est facile à utiliser et à déployer.


Les critères de choix d'un hyperviseur

L'un des principaux points à prendre en considération est l'impact des performances de l'hyperviseur sur votre infrastructure. Les solutions KVM et ESXi sont des hyperviseurs de type 1, et doivent donc fournir des performances supérieures à celles d'un hyperviseur de type 2.

Les processus de création et de mise en service d'un serveur sont généralement plus longs avec l'hyperviseur ESXi qu'avec KVM. L'hyperviseur ESXi affiche des performances plus faibles pour l'exécution de serveurs, mais cette différence n'est pas forcément significative pour des charges de travail classiques. D'après l'évaluation SPECvirt_sc2013, KVM exécute les applications quasiment à leur vitesse native, et plus rapidement que n'importe quel autre hyperviseur.

Les hyperviseurs utilisent diverses méthodes pour communiquer avec le matériel physique de l'hôte. L'hyperviseur ESXi utilise la plateforme de gestion de VMware, ce qui implique que vous devrez aussi utiliser d'autres logiciels de VMware. Et vous devrez alors peut-être investir dans du nouveau matériel.

Parce que c'est une technologie Open Source, KVM n'impose pas ces mêmes contraintes. Elle peut s'intégrer à votre infrastructure existante ainsi qu'à de nombreuses autres plateformes Linux et Windows.

Le coût est un facteur de différenciation important entre les solutions de virtualisation KVM et VMware. La solution KVM est distribuée avec de nombreux systèmes d'exploitation Open Source, sans coût supplémentaire. La solution VMware nécessite quant à elle des licences payantes pour les différents produits et son utilisation est régie par un contrat de licence d'entreprise. Bien que ce type de contrat puisse permettre de réaliser des économies au début, il est aussi susceptible d'augmenter vos coûts lorsqu'il faudra adapter la capacité et améliorer les fonctionnalités. Au final, le coût total de possession de KVM est inférieur.

Les hyperviseurs KVM et ESXi sont tous deux stables et matures, et capables de gérer des charges de travail d'entreprise.

VMware propose une plateforme de virtualisation évolutive. Dans le cadre d'un contrat de licence d'entreprise, les possibilités d'ajout d'hôtes ou de machines virtuelles supplémentaires peuvent cependant être limitées. La solution vSphere offre au maximum 12 To de RAM par hôte et 64 hôtes par cluster. Elle est fournie avec plusieurs API que vous pouvez utiliser pour faciliter la gestion de vos machines virtuelles.

La technologie KVM fait partie du noyau Linux et évolue pour s'adapter à la charge de la demande en cas d'augmentation du nombre de machines invitées ou de requêtes. KVM permet de virtualiser les charges de travail d'applications les plus exigeantes. C'est le socle des installations de virtualisation dans de nombreuses entreprises, notamment les datacenters et les clouds privés.

La technologie KVM fonctionne parfaitement avec votre infrastructure existante et vous permet d'accéder au code source pour faciliter l'intégration et l'adaptation en fonction de vos besoins.

Dans le cadre du contrat de licence d'entreprise souscrit auprès de VMware, vous bénéficiez d'un service d'assistance de premier ordre. Avec KVM, vous devrez compter sur l'assistance de la communauté Open Source et sur votre propre équipe informatique, ou sur les services d'assistance qu'offre Red Hat, par exemple.


Les points forts de KVM par rapport à VMware vSphere

VMware propose un hyperviseur stable et à l'efficacité prouvée, qui offre d'excellentes performances et fonctions. Cependant, ce type de solution de virtualisation propriétaire peut vous empêcher de disposer des ressources nécessaires pour investir dans les clouds, les conteneurs et l'automatisation. En vous affranchissant de cette dépendance vis-à-vis d'un fournisseur, vous gagnez en liberté, en flexibilité, et vous disposez des ressources qui vous permettent d'établir les bases d'un avenir cloud-native et conteneurisé.

La technologie KVM peut être utilisée en production pour les charges de travail d'entreprise. Elle offre les fonctions dont vous avez besoin pour la prise en charge de votre infrastructure physique et virtuelle, à un coût d'exploitation inférieur. Si vous choisissez une solution de virtualisation basée sur KVM, vous bénéficierez de nombreux avantages que d'autres solutions telles que VMware vSphere ne pourront vous offrir.

Points forts de la solution KVM :

  • Coût total de possession inférieur : vous disposez donc d'un budget d'exploitation supérieur à allouer aux technologies modernes et novatrices.
  • Aucune dépendance vis-à-vis d'un fournisseur : vous ne payez pas pour les produits que vous n'utilisez pas ou qui limitent vos choix en matière de logiciels.
  • Interopérabilité entre les plateformes : KVM fonctionne sur les plateformes Linux et Windows, ce qui vous permet de tirer le meilleur parti des investissements effectués pour votre infrastructure existante.
  • Simplicité d'une plateforme de virtualisation unique : vous pouvez créer, démarrer, arrêter, mettre en pause, migrer et modéliser des centaines de machines virtuelles sur des centaines d'autres logiciels ou équipements matériels.
  • Excellentes performances : les applications sont exécutées plus rapidement sur KVM que sur les autres hyperviseurs.
  • Avantage des technologies Open Source : vous pouvez accéder au code source et bénéficier d'une grande flexibilité qui facilite toute intégration.
  • Fonctions existantes du système d'exploitation Linux :
    • Fonctions de sécurité
    • Gestion de la mémoire
    • Ordonnancement de processus
    • Pilotes de périphériques
    • Pile réseau

Pourquoi choisir Red Hat et KVM pour la virtualisation d'entreprise ?

Sachez que si vous optez pour la solution Red Hat® Virtualization, vous choisissez KVM. Red Hat Virtualization est une solution d'infrastructure complète pour les serveurs virtualisés et les stations de travail techniques. Elle repose sur la plateforme Red Hat Enterprise Linux® et sur la technologie KVM. Facile à utiliser, la solution Red Hat Virtualization offre agilité et sécurité aux charges de travail virtualisées qui monopolisent d'importantes ressources. Cette solution optimise l'infrastructure informatique de l'entreprise grâce à des performances supérieures, des tarifs compétitifs et un environnement Red Hat éprouvé.

Avec la solution de virtualisation rapide et rentable que propose Red Hat, vous pouvez relever les défis actuels, tout en construisant une base technologique pour l'avenir. Les solutions de virtualisation évolutives actuelles, que proposent des fournisseurs tels que VMware, sont coûteuses et n'offrent aucune option aux entreprises qui souhaitent prendre en charge l'exécution d'applications cloud-native dans un cloud hybride. C'est en abandonnant les solutions de virtualisation propriétaires que vous pourrez faire le premier pas vers un environnement de cloud hybride.

La solution Red Hat Virtualization comprend les technologies sVirt et Security-Enhanced Linux (SELinux) de Red Hat Enterprise Linux, développées spécifiquement pour détecter et prévenir les failles de sécurité complexes, inhérentes aux environnements informatiques actuels.

Avec la solution Red Hat Virtualization, vous bénéficiez de tous les avantages qu'offre un hyperviseur Open Source ainsi que d'une assistance technique de premier ordre, de mises à jour et de correctifs qui garantissent la mise à jour et le fonctionnement continu de votre environnement. L'interopérabilité entre les plateformes est assurée grâce aux technologies Open Source, aux API RESTful et à la certification pour Microsoft Windows. Les API et les kits de développement logiciel (SDK) fournis vous permettent de compléter et de prendre en charge notre solution avec vos outils de gestion préférés existants.

Nous pouvons vous aider à passer facilement de la solution de VMware (ou d'un autre fournisseur) à Red Hat Virtualization.

Ce dont vous avez besoin pour utiliser KVM

Red Hat Enterprise Linux

Vous souhaitez virtualiser certaines de vos applications existantes ? Ou mener un projet pilote pour une nouvelle application dans un environnement à faible risque ? Vous pouvez configurer Red Hat Enterprise Linux en tant qu'hyperviseur de base pour exécuter jusqu'à 4 machines virtuelles isolées sur un même hôte.

Red Hat Virtualization

Voilà tout ce dont vous avez besoin. Ni plus, ni moins. Vous pouvez l'installer où vous le souhaitez (systèmes nus, propriétaires ou Open Source) et commencer à déployer des dizaines, voire des centaines de machines virtuelles avec un hyperviseur avancé aux performances exceptionnelles et une plateforme de gestion qui vous facilite la vie.


Vous ne savez pas encore tout sur la virtualisation...