Rechercher

Français

Français

Connexion

Connexion/Inscription

Sites web

Cloud computing

Qu'est-ce qu'un cloud privé ?

Un cloud privé est un environnement cloud réservé à l'utilisateur final, la plupart du temps à l'intérieur du pare-feu. Même si le cloud privé était jusqu'à présent habituellement exécuté sur site, les entreprises construisent désormais des clouds privés dans des datacenters hors site qu'elles louent auprès de fournisseurs.

Tous les clouds deviennent des clouds privés lorsque l'infrastructure informatique sous-jacente est spécifique à un client unique, avec un accès entièrement isolé.


Comment fonctionne un cloud privé ?

Un cloud privé s'appuie sur diverses technologies. Pour comprendre son fonctionnement, il faut avant tout maîtriser le principe de la virtualisation. Un cloud privé utilise des technologies de virtualisation afin de regrouper les ressources issues du matériel physique dans des pools partagés. Ainsi, le cloud n'a pas besoin de créer des environnements en virtualisant des ressources les unes après les autres depuis plusieurs systèmes physiques. Via un processus informatique basé sur des scripts, toutes ces ressources peuvent être extraites d'une source unique semblable à un supermarché de données.

Avec l'ajout d'une couche logicielle de gestion, les administrateurs peuvent contrôler l'infrastructure, les plateformes, les applications et les données qui seront utilisées dans l'environnement cloud. Ils sont ainsi en mesure de suivre et d'optimiser l'utilisation, de surveiller les points d'intégration, ainsi que de conserver ou récupérer des données. Et lorsque la couche finale d'automatisation est ajoutée pour remplacer ou limiter les interactions humaines à l'aide d'instructions et de processus reproductibles, on obtient un environnement en libre-service complet qui rassemble toutes ces technologies et qui forme un cloud privé.

Création d'un cloud privé

L'infrastructure cloud correspond aux composants requis pour le cloud computing. Les éléments de base de l'infrastructure cloud sont les mêmes pour un cloud privé, un cloud public ou une combinaison des deux.

Tous les clouds fonctionnent grâce à un système d'exploitation, tel que Linux®. Toutefois, l'infrastructure cloud peut intégrer différents logiciels de virtualisation ou de conteneurs pour systèmes nus qui dissocient, regroupent et partagent des ressources évolutives au sein d'un réseau.

Vous pouvez créer vous-même un cloud privé avec des ressources qui vous sont réservées, ou utiliser une infrastructure cloud intégrée telle que la plateforme OpenStack®.


Clouds privés gérés

Dans le cas des clouds privés, vous assumez entièrement les coûts afférents. C'est vous qui vous chargez de mobiliser le personnel nécessaire pour l'ensemble de l'infrastructure sous-jacente, de gérer cette infrastructure et d'en assurer la maintenance. Toutefois, les clouds privés peuvent également être proposés par des fournisseurs de cloud dans le cadre d'une approche de cloud privé géré. 

Ce type de cloud est créé et utilisé par les clients, tandis qu'il est déployé, configuré et géré par un fournisseur tiers. Il s'agit d'une option qui permet aux entreprises de fournir à leurs utilisateurs de meilleurs services et infrastructures de cloud privé, même lorsqu'elles ne disposent pas du personnel informatique qualifié nécessaire, et sans subir les difficultés quotidiennes liées à la gestion d'un cloud privé.

Les infrastructures informatiques de systèmes nus utilisées par les fournisseurs de cloud peuvent également être dissociées et vendues sous forme d'IaaS (Infrastructure-as-a-Service) ou développées au sein d'une plateforme vendue sous forme de PaaS (Platform-as-a-Service).

 


Pourquoi choisir un cloud privé ?

Un cloud privé convient tout particulièrement aux responsables informatiques qui souhaitent que les ressources de l'entreprise soient disponibles à la demande, mais qui ne peuvent pas (ou ne veulent pas) passer à un cloud public, que ce soit à cause des politiques de sécurité, des budgets, des exigences de conformité ou des réglementations (comme celles applicables dans les domaines de la santé et des services financiers).

Les entreprises qui évoluent dans ces secteurs utilisent en effet des protocoles de chiffrement et des pare-feu pour protéger leurs systèmes informatiques. La limitation de l'accès renforce la sécurité des clouds privés par rapport aux clouds publics.

Le choix d'une infrastructure de cloud privé dépend également des charges de travail à assumer. Les produits de virtualisation d'entreprise supportent parfaitement les charges de travail traditionnelles à états. En revanche, pour les charges sans état librement associées, typiques du développement, de la recherche et des télécommunications (essentiellement pour la virtualisation des fonctions réseau), un cloud privé est plus indiqué.

Avantages d'un cloud privé

Un cloud privé évite toute sous-utilisation des capacités. Les ressources ne sont plus limitées à leur emplacement physique. L'entreprise peut donc les configurer et les reconfigurer à leur gré, et ce de façon automatisée.

Les clouds privés offrent d'autres avantages, notamment :

  • Infrastructure de capacité supérieure, capable de gérer des exigences élevées en matière de calcul et de stockage
  • Services à la demande basés sur des interfaces utilisateur en libre-service et une gestion par politiques
  • Allocation efficace des ressources en fonction des besoins de l'utilisateur
  • Visibilité accrue des ressources à l'échelle de l'infrastructure

Stockage dans des clouds privés

Avec l'avènement du Big Data et de l'Internet des objets, le stockage dans un cloud privé est devenu capital pour les entreprises, car souvent, la valeur d'un octet ne peut être définie qu'après un certain temps d'existence. Pour archiver et trier les données, les clouds privés utilisent des solutions de stockage logiciel, telles que Ceph. C'est actuellement la technologie de stockage logiciel la plus couramment utilisée dans les clouds privés, en particulier dans ceux déployés à l'aide d'OpenStack®. Ce projet Open Source, sur lequel repose la solution Red Hat Ceph Storage, est parfaitement adapté pour les clouds, car il regroupe les ressources de stockage en modes objet, bloc et fichier dans un pool unique.


Pourquoi faire confiance à Red Hat

Parce que chaque cloud privé est unique, et que si vous en créez un vous-même, son coût risque d'augmenter de manière exponentielle. Pour cette raison, nous avons développé des solutions cloud qui vous permettent de créer un cloud privé unique, quelle que soit votre situation actuelle. Vous disposez déjà d'une infrastructure virtuelle ? La solution Red Hat OpenStack Platform peut s'exécuter sur les ressources virtuelles que vous avez déjà déployées. Vous souhaitez commencer à exécuter des conteneurs dans des clouds ? Faites-le facilement avec la solution Red Hat Cloud Suite. Et vous pouvez compter sur notre service d'assistance, non seulement pour vous aider à créer le cloud, mais également pour optimiser son utilisation.

Ce dont vous avez besoin pour déployer un cloud privé

Red Hat Cloud Suite

Combinaison de plusieurs technologies Red Hat étroitement intégrées qui vous permet de créer et de gérer un cloud privé ouvert.

Red Hat OpenStack Platform

Infrastructure cloud compatible avec du matériel standard, qui vous permet de déployer de façon centralisée tous les outils de cloud privé dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

Vous ne savez pas encore tout sur les clouds privés…

  1. La marque verbale OpenStack® et le logo OpenStack sont des marques commerciales/de service déposées ou des marques commerciales/de service de l'OpenStack Foundation, aux États-Unis et dans d'autres pays. Elles sont utilisées avec l'autorisation de l'OpenStack Foundation. Nous ne sommes pas affiliés à l'OpenStack Foundation ou à la communauté OpenStack, ni approuvés ou sponsorisés par celles-ci.