Stockage

Qu'est-ce que le stockage dans le cloud ?

Qu'est-ce que le stockage dans le cloud ?

Le stockage dans le cloud englobe l'archivage, l'organisation et la distribution de données à la demande entre plusieurs volumes de stockage virtualisés, regroupés à partir d'équipements matériels physiques distincts. En d'autres termes, le stockage dans le cloud est l'organisation des données stockées dans un emplacement accessible depuis Internet par toute personne qui dispose d'une autorisation. Vous n'avez pas besoin de vous connecter à un réseau interne (on parlerait alors de serveur de stockage en réseau) et vous n'accédez pas aux données depuis votre propre disque dur ni à partir de matériel directement relié à votre ordinateur. Le stockage dans le cloud s'appuie sur la virtualisation pour créer les clouds dans lesquels sont stockées vos données. Le principe est le suivant :

  • La virtualisation permet d'extraire l'espace de stockage à partir de systèmes matériels physiques (tels que les serveurs de stockage).
  • Les clouds sont des pools contenant ces ressources. Ils sont orchestrés par des outils de gestion de manière à fonctionner comme une ressource unique. Ces clouds sont accessibles à la demande via des portails en libre-service pris en charge par un logiciel d'automatisation et les ressources sont allouées de façon dynamique.
  • Le stockage dans le cloud correspond au processus d'enregistrement de vos données dans ces clouds.

Il existe trois types de stockage dans le cloud pour les entreprises : le stockage dans le cloud public, le stockage dans le cloud privé et le stockage dans le cloud hybride. En parallèle, il existe trois formats de stockage : en mode bloc, en mode fichier ou en mode objet. Chaque format présente ses avantages et ses inconvénients (les blocs sont plus rapides, les fichiers plus lisibles et les objets plus adaptés aux applications conçues pour le cloud et mises en paquet dans des conteneurs), mais certains produits de stockage logiciel dans le cloud sont capables de combiner les trois formats dans une solution unique et facile à déployer.


Comment fonctionne un système de stockage dans le cloud ?

Il est possible d'exploiter les données sur la base d'une mémoire à court terme ou de les archiver en utilisant la mémoire à long terme. La mémoire à court terme est gérée par la mémoire RAM (Random-Access Memory), responsable du traitement et de l'enregistrement de toutes les requêtes et actions pendant la période où un ordinateur traite certains calculs (qu'on appelle les tâches). Une fois tous les calculs terminés, les données peuvent être stockées dans une mémoire à long terme sur différents volumes de stockage, dont certains dans le cloud.

À la base de chaque volume de stockage dans le cloud se trouvent des ressources de stockage virtuelles extraites du matériel physique. Les technologies de virtualisation peuvent extraire l'espace de stockage de plusieurs dizaines de serveurs différents (standard ou propriétaires). Tous ces espaces de stockage virtuel peuvent ensuite être regroupés dans un « data lake » auquel les utilisateurs peuvent accéder comme s'il s'agissait d'un référentiel unique. Si vous couplez ces data lakes à un logiciel d'automatisation et de gestion responsable de la mesure de tous les espaces de stockage et du déploiement des volumes de stockage selon les besoins, alors vous avez créé un système de stockage dans le cloud accessible via Internet ou des API.


Les différents types de stockage dans le cloud

Stockage dans le cloud public

Il s'agit du stockage de données entre plusieurs pools de ressources virtuelles nommés clouds publics. Ceux-ci sont développés à partir de matériel détenu et géré par des entreprises tierces. Il n'est pas sans risque de stocker des données dans des systèmes qui ne vous appartiennent pas et que vous ne gérez pas. C'est pour cette raison que de nombreuses entreprises utilisent des conteneurs pour transférer des charges de travail et des applications entre les environnements de cloud public. Les solutions de stockage persistant (telles que Red Hat® Gluster Storage) vous aident à garantir l'intégrité de ces conteneurs afin que les applications à états ne perdent pas leurs données.

Stockage dans le cloud privé

Il s'agit du stockage de données entre plusieurs pools de ressources virtuelles nommés clouds privés. Ceux-ci sont alimentés en données par des systèmes dédiés qui sont détenus et gérés par l'entreprise qui les utilise. Sur le long terme, la mise en place d'un cloud privé à l'échelle de l'entreprise peut se révéler moins efficace que l'utilisation d'un logiciel existant. C'est pour cette raison que les entreprises utilisent des plateformes telles qu'OpenStack® pour réaliser une transformation numérique de leurs pools de ressources virtuelles en clouds privés.

Deux projets OpenStack sur six sont chargés du stockage et de la récupération d'images. En association avec des solutions de stockage logiciel (telles que Red Hat Ceph Storage), le stockage dans le cloud privé offre aux entreprises davantage d'options pour stocker leurs données de manière à ne pas affecter les performances des vastes clouds privés.

Stockage dans le cloud hybride

Le cloud hybride correspond à la combinaison d'un ou plusieurs environnements de cloud public et privé pour le stockage de données. Bien que les environnements de cloud privé et public qui composent le cloud hybride restent des entités distinctes, la migration de données entre les deux est facilitée par des API chiffrées. Cette architecture séparée, mais connectée, permet aux entreprises de stocker les données critiques dans leur cloud privé et les données moins sensibles dans le cloud public, tout en les déplaçant entre les différents environnements, selon les besoins.

Le stockage dans le cloud hybride pour les entreprises peut être simplifié par le stockage conçu pour les conteneurs qui ne nécessite pas de plateforme de stockage indépendante. Une plateforme de conteneurs unique et intégrée peut couvrir plus efficacement le cloud hybride et offrir aux entreprises un point de contrôle unique, quel que soit l'environnement cloud dans lequel se trouvent les données.


Et si je souhaite simplement utiliser un système de stockage virtuel ?

Il existe plusieurs différences fondamentales entre le cloud computing et la virtualisation, et certaines entreprises préfèrent le stockage virtuel au stockage dans le cloud. Ce choix est peut-être guidé par leurs règlementations et politiques de conformité, mais il n'empêche que ces entreprises se doivent tout de même de garantir une évolutivité du stockage comparable à celle du cloud public au sein de leurs déploiements virtuels.

Prenons l'exemple des entreprises dont les opérations sont distribuées, comme dans le secteur bancaire. Les bureaux distants doivent accéder aux réseaux classiques sur quatre niveaux : le réseau, le calcul, le stockage et les réseaux SAN ou NAS. L'installation d'un datacenter climatisé au sous-sol de ce bureau pourrait sembler être la solution idéale mais c'est souvent impossible à cause des contraintes de place et/ou de personnel. Dès lors, il est possible de se tourner vers certaines solutions de stockage virtuel (telles que Red Hat Hyperconverged Infrastructure) qui combinent deux de ces niveaux de stockage pour rationaliser le déploiement et la gestion du stockage virtuel.


Formats de stockage dans le cloud

Le stockage en mode bloc permet de diviser un seul volume de stockage (par exemple un nœud de stockage dans le cloud) en plusieurs instances individuelles appelées blocs. Il s'agit d'une solution de stockage rapide à faible latence, idéale pour les charges de travail hautes performances.

Le stockage en mode objet implique d'attribuer à chaque donnée des identifiants uniques, que l'on appelle les métadonnées. Compte tenu du fait que les objets ne sont ni compressés ni chiffrés, ils sont rapidement accessibles à très grande échelle. Il s'agit donc d'une solution idéale pour les applications conçues pour le cloud.

Le stockage en mode fichier est le plus utilisé sur les systèmes NAS. Il permet d'organiser les données et de les présenter aux utilisateurs. Sa structure hiérarchique vous permet de parcourir les données du haut vers le bas en toute simplicité, mais augmente le temps de traitement.

Toutes les solutions qui permettent de mettre en place un système de stockage dans le cloud

Plateforme sur laquelle votre entreprise peut créer un cloud privé.

Plateforme de stockage logiciel qui fonctionne particulièrement bien avec OpenStack.

Solution qui met en paquet et isole les applications ainsi que tous les fichiers dont elles ont besoin pour fonctionner, afin que vous puissiez déplacer vos charges de travail et vos données vers n'importe quel environnement cloud.

Plateforme de stockage logiciel en mode fichier qui fonctionne particulièrement bien avec les conteneurs.

Solution qui offre une évolutivité comparable à celle du cloud en déployant des dizaines ou des centaines de machines virtuelles.

Solution qui allie virtualisation et stockage pour augmenter la capacité de stockage des emplacements physiques dont l'espace est limité.

La marque verbale OpenStack et le logo en forme de lettre O carrée, ensemble ou séparément, sont des marques commerciales ou des marques déposées de l'OpenStack Foundation aux États-Unis et dans d'autres pays et sont utilisés avec l'autorisation de l'OpenStack Foundation. Nous ne sommes pas affiliés à l'OpenStack Foundation ou la communauté OpenStack, ni approuvés ou sponsorisés par celles-ci.

Vous ne savez pas encore tout sur le stockage…