Thème

Comprendre OpenStack

OpenStack® vous offre une infrastructure cloud modulaire et compatible avec du matériel standard. Vous pouvez ainsi déployer, de façon centralisée, tous les outils dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

En quoi consiste OpenStack ?

OpenStack est une plateforme qui permet de créer et gérer des clouds privés ou publics à partir de pools de ressources virtuelles. Les outils (ou « projets ») qui constituent la plateforme OpenStack assurent les principaux services de cloud computing, à savoir, le calcul, la mise en réseau, le stockage, la gestion des identités et la gestion des images. La dizaine de projets restants, disponibles en option, peuvent également être groupés pour créer des clouds uniques.

Dans le cadre de la virtualisation, les ressources (stockage, processeur, RAM, etc.) sont dissociées de divers programmes de fournisseur, séparées par un hyperviseur, puis distribuées selon les besoins. OpenStack s'appuie sur des interfaces de programmation d'application (API) pour repousser les limites de l'abstraction de ces ressources virtuelles en les répartissant dans des pools individuels, qui pilotent des outils de cloud computing standard avec lesquels les administrateurs et les utilisateurs interagissent directement.

Ne s'agit-il pas d'une simple plateforme de gestion de la virtualisation ?

Pas tout à fait. Malgré de multiples ressemblances, des différences existent.

OpenStack et les plateformes de gestion de la virtualisation supervisent les ressources virtualisées et permettent de détecter des ressources, de créer des rapports et d'automatiser des processus au sein d'environnements qui reposent sur divers fournisseurs.

En revanche, alors que les plateformes de gestion de la virtualisation facilitent l'utilisation des fonctions et fonctionnalités liées aux ressources virtuelles, la plateforme OpenStack, elle, exploite réellement ces ressources pour exécuter des outils. Ces derniers forment un environnement cloud qui respecte les cinq caractéristiques du cloud computing définies par le NIST (National Institute of Standards and Technology) : un réseau, des ressources en pools, une interface utilisateur, des capacités d'approvisionnement et l'allocation/le contrôle automatiques des ressources.

Openstack vs Virtualization

Comment fonctionne OpenStack ?

OpenStack est un ensemble de commandes que l'on appelle scripts. Ces scripts sont regroupés dans des paquets appelés projets qui transmettent les tâches nécessaires à la création d'environnements cloud. OpenStack s'appuie sur deux types de logiciels pour créer ces environnements :

  • un logiciel de virtualisation qui crée une couche de ressources virtuelles à partir du matériel ;
  • un système d'exploitation de base qui exécute les commandes transmises par les scripts OpenStack.

Le principe est le suivant : OpenStack ne virtualise pas les ressources, mais utilise ces dernières pour construire des clouds. OpenStack n'exécute pas non plus de commandes, mais les transmet au système d'exploitation de base. Les trois technologies, c'est-à-dire OpenStack, le logiciel de virtualisation et le système d'exploitation de base, doivent fonctionner parfaitement ensemble. Cette interdépendance explique pourquoi tant de clouds OpenStack sont déployés avec Linux®. C'est d'ailleurs pour cela que RackSpace et la NASA ont décidé de proposer OpenStack sous forme de logiciel Open Source.

Les composants OpenStack

L'architecture d'OpenStack se compose de multiples projets Open Source. Six services principaux assurent la puissance de calcul, la mise en réseau, le stockage, la gestion des identités et la gestion des images. Une dizaine d'autres projets, disponibles en option, sont actuellement à un stade de développement plus ou moins avancé. Les six services majeurs forment l'infrastructure qui permet aux projets restants de prendre en charge la création de tableaux de bord, l'orchestration, l'approvisionnement sur systèmes nus, la messagerie, les conteneurs et la gouvernance.

Nova est un outil complet de gestion des ressources de calcul d'OpenStack et des accès, qui gère la planification, la création et la suppression des ressources.

Neutron connecte les réseaux pour tous les autres services OpenStack.

Swift est un service de stockage en mode objet à forte tolérance aux pannes, qui stocke et récupère les objets de données non structurées au moyen d'une API RESTful.

Cinder est un service de stockage persistant en mode bloc, accessible via une API en libre-service.

Keystone prend en charge l'authentification et l'autorisation de l'ensemble des services OpenStack. C'est aussi le point de terminaison de tous les services.

Glance stocke et récupère les images disque des machines virtuelles, depuis divers emplacements.

Que peut-on faire avec OpenStack ?

Les distributions de cloud privé sous OpenStack offrent de meilleurs résultats que les approches internes. La preuve ? Une étude de 451 Research a révélé que les distributions OpenStack créent bien plus de valeur qu'un cloud privé propriétaire, simplement en augmentant de seulement 6 % le nombre de machines virtuelles (une opération d'ailleurs simplifiée grâce à la facilité d'installation et de gestion d'OpenStack).

Selon 451 Research, la virtualisation des fonctions réseau (NFV) avec OpenStack, qui consiste à séparer les principales fonctions d'un réseau en vue de leur distribution sur différents environnements, pourrait constituer le prochain grand tournant technologique. Le projet est à l'ordre du jour chez quasiment tous les fournisseurs de services de communication interrogés par le cabinet d'analystes.

OpenStack est l'option Open Source n° 1 pour la création d'environnements de cloud public. Peu importe votre structure (entreprise de plusieurs milliards de dollars cotée en Bourse ou startup), OpenStack vous permet de mettre en place des clouds publics dont les services rivalisent avec ceux des grands fournisseurs du secteur.

OpenStack offre une base stable pour vos clouds privés et publics. Les conteneurs, eux, accélèrent la distribution des applications tout en simplifiant leur déploiement et leur gestion. En exécutant des conteneurs sur OpenStack, vous démultipliez leur potentiel et passez d'un modèle d'équipes isolées et cloisonnées à un fonctionnement transversal à l'échelle de toute l'entreprise.

Pourquoi choisir Red Hat OpenStack ?

Parce que nous stabilisons OpenStack pour les entreprises sans trahir ses origines Open Source. Nous tenons à ce qu'OpenStack reste un produit Open Source, ce qui vous donne un contrôle total sur l'infrastructure cloud et tous les éléments qui en dépendent. Vous pouvez modifier un déploiement Red Hat® OpenStack pour qu'il fonctionne avec un système tiers, car le code n'est pas détenu par un fournisseur spécifique : il vous appartient. Nous travaillons par ailleurs en étroite collaboration avec des fournisseurs de clouds, pour vous offrir des performances optimales, quelle que soit votre infrastructure.

Sachez que nous ne nous contentons pas de vous proposer des produits, des services d'assistance, de consulting et de formation. En tant que partenaire, nous vous aidons aussi à développer une culture Open Source dans votre entreprise.

Tous les éléments requis pour utiliser OpenStack

Infrastructure

Choisissez une base évolutive et sécurisée pour la création et la gestion d'un open cloud public ou privé. Profitez de projets Open Source novateurs, tout en bénéficiant d'une plateforme stable pour le déploiement en production.

Infrastructure

C'est l'atout efficacité d'OpenStack pour la création, le déploiement et la prise en charge des environnements cloud. Système d'exploitation natif pour OpenStack.

La marque verbale OpenStack® et le logo OpenStack sont des marques commerciales/de service déposées ou des marques commerciales/de service de l'OpenStack Foundation, aux États-Unis et dans d'autres pays. Elles sont utilisées avec l'autorisation de l'OpenStack Foundation. Nous ne sommes pas affiliés à l'OpenStack Foundation ou à la communauté OpenStack, ni approuvés ou sponsorisés par celles-ci.

Vous ne savez pas encore tout sur OpenStack...