Connexion / Inscription Account

Thème

Stockage de données

Depuis l'époque des systèmes disques, le stockage de données a considérablement évolué. Bien entendu, on utilise encore ces systèmes disques ici et là. Toutefois, ils sont désormais connectés à un réseau et définis par des logiciels, de sorte que vous disposez d'un contrôle total sur le formatage des données.

Qu'est-ce que le stockage de données ?

Le stockage de données est le processus selon lequel les systèmes informatiques archivent, organisent et partagent les octets qui constituent les éléments que vous utilisez au quotidien, des applications aux protocoles réseau, en passant par les documents, les contenus multimédias, les carnets d'adresses et les préférences utilisateur. Le stockage de données est un élément essentiel du Big Data.

On pourrait comparer le fonctionnement d'un ordinateur à celui d'un cerveau. Tous deux ont des mémoires à court et long terme. Le cerveau gère la mémoire à court terme dans le cortex préfrontal tandis que l'ordinateur utilise la RAM (Random Access Memory).

Le cerveau et la RAM traitent et retiennent les informations qui leur parviennent durant la phase d'éveil, et finissent par être fatigués. Le cerveau convertit les éléments de mémoire de travail en mémoires à long terme durant la phase de sommeil, tout comme l'ordinateur transfère la mémoire active vers des volumes de stockage lorsqu'il est en veille. L'ordinateur distribue également des données par type de la même façon que le cerveau distribue les éléments de mémoire en fonction de leur nature (sémantique, spatiale, émotionnelle ou procédurale).

Petite histoire des systèmes de stockage de données

Ce sont probablement les premières pages du livre From Pots and Vats to Programs and Apps: How Software Learned to Package Itself écrit par Gordan Haff et William Henry qui dressent l'historique le plus complet des systèmes de stockage de données.

Gordan Haff et William Henry y décrivent comment un ouvrier du textile est parvenu en 1725 à programmer des métiers à tisser à l'aide de cartes perforées inspirées des cylindres automatisés qui étaient utilisés dans les boîtes à musique. Les cartes perforées ont également servi à transmettre des informations à un ordinateur du 19e siècle lors du recensement de 1890 aux États-Unis et sont restées très utilisées jusqu'à l'arrivée des bandes magnétiques au début des années 1950. Ensuite, la taille des bandes magnétiques a progressivement diminué jusqu'à ce qu'elles deviennent des cassettes.

Juste avant le début des années 1970, IBM a lancé la disquette, dont l'utilisation s'est quasiment généralisée. Les disquettes sont à l'origine des mainframes, des applications logicielles stockées et ont constitué l'unique solution de stockage permanent avant que les disques durs (HDD) ne deviennent plus abordables. Les disques durs sont devenus des CD (Compact Disk) dans les années 1980 et les disques SSD (Solid State Drive) ont remplacé les disques rotatifs par des circuits électroniques et une mémoire flash. Le stockage flash s'est ensuite glissé dans nos poches puisqu'il permet de conserver des copies de toutes sortes de fichiers.

Types de stockage de données

Stockage logiciel

Le stockage logiciel utilise un logiciel de gestion de l'abstraction pour séparer les données du matériel avant de les reformater et de les organiser pour les utiliser sur un réseau. Le stockage logiciel s'avère particulièrement efficace dans le cas de charges de travail de conteneurs et de microservices qui utilisent des données non structurées, car ce type de stockage offre des possibilités d'évolution que les solutions matérielles ne proposent pas.

Stockage dans le cloud

Le stockage dans le cloud est l'organisation des données stockées dans un emplacement accessible depuis Internet par toute personne qui dispose d'une autorisation. Vous n'avez pas besoin de vous connecter à un réseau interne (on parlerait alors de serveur de stockage en réseau) et vous n'accédez pas aux données à partir de matériel directement relié à votre ordinateur. Microsoft, Google et IBM sont actuellement les principaux fournisseurs de stockage dans le cloud.

Stockage en réseau

Le stockage en réseau (NAS) facilite l'accès aux données à partir des réseaux internes grâce à l'installation d'un système d'exploitation léger sur un serveur, que l'on appelle un boîtier NAS, une unité NAS ou un serveur NAS. Le boîtier NAS est un élément important des réseaux intranet parce qu'il traite chacune des demandes de stockage.

Stockage en mode objet

Le stockage en mode objet décompose les données en unités distinctes et les associe à des métadonnées qui décrivent le contexte de leur contenu. Les données stockées dans ces objets ne sont ni compressées, ni chiffrées. Elles restent donc accessibles à grande échelle, ce qui facilite le déplacement des charges de travail, notamment les conteneurs.

Stockage en mode fichier

Le stockage en mode fichier organise les données sous la forme de fichiers hiérarchisés que les utilisateurs peuvent ouvrir et parcourir de haut en bas. Comme les fichiers sont enregistrés de la même manière dans des systèmes back-end et front-end, les utilisateurs sont en mesure de demander des fichiers grâce à des identifiants uniques tels que des noms, des emplacements ou des URL. Ce format de stockage est le plus lisible pour les humains.

Stockage en mode bloc

Le stockage en mode bloc permet de diviser un seul volume de stockage en plusieurs instances individuelles appelées blocs. Comme chaque bloc existe indépendamment des autres, les utilisateurs bénéficient d'une autonomie totale de configuration. Contrairement aux fichiers, les blocs n'ont pas d'identifiants uniques. Ils constituent donc un système de stockage plus rapide et parfaitement adapté aux bases de données de contenus multimédias enrichis.

Comment apprendre à utiliser le stockage ?

Comme avec tout le reste : par la pratique. Le déploiement d'un nouveau système de stockage se fait beaucoup plus facilement après avoir suivi une formation. Et nous disposons d'une multitude de moyens pour vérifier que vous êtes prêt. Si vous pensez déjà maîtriser les systèmes de stockage ou si vous voulez simplement vérifier vos connaissances, répondez à ce petit questionnaire sur le stockage afin d'évaluer votre niveau de compétences. Si vous souhaitez acquérir ou développer des compétences, vous pouvez suivre quelques cours de notre programme Cloud computing, virtualisation et stockage, suivre le programme dans sa totalité, ou suivre uniquement les cours requis pour obtenir la certification Spécialiste certifié Red Hat en administration de Gluster Storage.

Pourquoi faire confiance à Red Hat ?

Le stockage logiciel est, par essence, ouvert. Il dissocie l'aspect matériel de l'aspect logiciel, vous libérant ainsi de toute dépendance vis-à-vis d'un fournisseur. Chez Red Hat, nous sommes allés encore plus loin en matière d'ouverture. Nos solutions de stockage logiciel sont également Open Source. Elles exploitent les innovations d'une communauté de développeurs, de partenaires et de clients. Vous contrôlez ainsi exactement la façon dont votre système de stockage est formaté et utilisé, en fonction des charges de travail, des environnements et des besoins spécifiques de votre entreprise.

Ce dont vous avez besoin pour configurer un système de stockage d'entreprise

Plateforme de stockage logiciel en mode fichier qui gère les tâches demandant une capacité élevée, comme la sauvegarde et l'archivage, et les tâches nécessitant de hautes performances, comme l'analyse et la virtualisation. C'est une solution particulièrement bien adaptée aux conteneurs et à la diffusion multimédia.

Plateforme de stockage logiciel en mode objet qui offre également des interfaces pour le stockage en modes bloc et fichier. Cette solution prend en charge les infrastructures cloud, les référentiels multimédias, les systèmes de sauvegarde et de restauration, ainsi que les « data lakes ». Fonctionne particulièrement bien avec Red Hat OpenStack® Platform.

La marque verbale OpenStack et le logo en forme de lettre O carrée, ensemble ou séparément, sont des marques commerciales ou des marques déposées de l'OpenStack Foundation aux États-Unis et dans d'autres pays et sont utilisés avec l'autorisation de l'OpenStack Foundation. Nous ne sommes pas affiliés à l'OpenStack Foundation ou à la communauté OpenStack, ni approuvés ou sponsorisés par celles-ci.

Vous ne savez pas encore tout sur le stockage…