Connexion / Inscription Account

Open Source

En quoi consiste l'Open Source ?

Open Source et logiciels Open Source

À l'origine, l'expression Open Source faisait référence aux logiciels Open Source. Un logiciel Open Source est un code conçu pour être accessible au public : n'importe qui peut voir, modifier et distribuer le code à sa convenance. Ce type de logiciel est développé de manière collaborative et décentralisée, par une communauté, et repose sur l'examen par les pairs. Un logiciel Open Source est souvent moins cher, plus flexible et profite d'une longévité supérieure par rapport à ses équivalents propriétaires, car il est développé par des communautés et non par une entreprise ou un auteur.

L'Open Source est devenu un mouvement à part entière et une méthode de travail qui dépasse la simple création de logiciels. Le mouvement de l'Open Source s'appuie sur les valeurs et le modèle de production décentralisée des logiciels Open Source pour trouver de nouvelles manières de résoudre les problèmes auxquels font face des communautés et des secteurs d'activité.


L'Open Source et Internet : une histoire commune

Dans les années 1950-1960, les chercheurs se sont appuyés sur un environnement ouvert et collaboratif pour développer les premières technologies Internet et les premiers protocoles réseau de télécommunications. L'ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network), le futur socle de l'Internet moderne, a encouragé l'examen par les pairs et un processus de commentaires et de retours ouvert. À cette époque, des groupes d'utilisateurs partageaient leurs codes source pour donner vie à de nouveaux projets. Les forums ont simplifié les discussions et ont abouti à l'élaboration de normes de collaboration et de communication ouvertes. Lorsqu'Internet a fait son apparition au début des années 1990, les valeurs de collaboration, d'examen par les pairs, de communication et d'ouverture constituaient déjà son noyau.


Différences entre les logiciels libres, fermés et Open Source

Pendant longtemps, les logiciels Open Source ont été qualifiés de « logiciels libres » (« free software » en anglais). C'est en 1983 qu'est apparu le mouvement du logiciel libre, avec le projet GNU créé par Richard Stallman. Ce mouvement s'est organisé autour de l'idée des libertés des utilisateurs : la liberté d'accéder au code source, de le modifier et de le redistribuer, pour le rendre disponible à d'autres personnes, qui peuvent ensuite en faire ce qu'elles veulent.

À l'opposé du logiciel libre, on trouve le logiciel propriétaire ou à « code source fermé ». Un logiciel fermé est strictement protégé. Seuls les propriétaires du code source sont en droit d'accéder à ce code. Un code source fermé ne peut pas être modifié ni copié de manière légale, et l'utilisateur paie uniquement pour pouvoir utiliser le logiciel conformément à l'usage prévu par le propriétaire. Il ne peut ni le modifier pour d'autres usages, ni le partager avec ses communautés.

L'expression anglaise « free software » et son équivalent français « logiciel libre » ont toujours été source de confusion. En anglais, « free » peut signifier libre ou gratuit. Quand on parle de « free software », on parle d'un logiciel qui n'est pas nécessairement disponible gratuitement, mais dont on peut faire l'usage que l'on souhaite. Il s'agit donc d'un logiciel libre plutôt que gratuit. C'est ce que la célèbre phrase de la communauté, « Free as in freedom, not as in beer », tente d'expliquer : on parle bien de liberté (« freedom ») plutôt que de gratuité. Christine Peterson, à l'origine de l'expression « Open Source », a essayé de résoudre ce problème en l'utilisant à la place de « free software ». « Le souci avec l'expression d'origine 'free software' ne vient pas de ses connotations politiques, mais du fait qu'elle insiste, en apparence du moins, sur le prix. Cela perturbe ceux qui découvrent le concept. Aussi, il fallait trouver une expression qui évoque le principal aspect du code source et qui ne les induise pas en erreur », explique-t-elle.

Christine Peterson a alors proposé la nouvelle expression « Open Source » à un groupe de travail dont la mission consistait notamment à guider les pratiques liées aux logiciels Open Source pour le marché à grande échelle. Ce groupe voulait faire savoir au monde entier qu'un logiciel était plus performant lorsqu'il était partagé, collaboratif, ouvert et modifiable. Qu'il pouvait servir à d'autres usages, être plus utile, flexible, abordable et doté d'une longévité supérieure, sans enfermer les utilisateurs dans une relation de dépendance vis-à-vis d'un fournisseur.

En 1997, Eric Raymond, l'un des membres de ce groupe de travail, a présenté « La Cathédrale et le Bazar », un essai à l'influence notable dans lequel ces mêmes arguments étaient présentés. En réponse à cet essai, mais pas seulement, Netscape Communications Corporation a publié en 1998 le code source de Mozilla sous forme de logiciel libre. Le projet devient alors Open Source. Sous sa forme Open Source, ce code a ensuite donné naissance à Mozilla Firefox et Thunderbird.

Netscape soutenant alors les logiciels Open Source, il devenait urgent pour la communauté de réfléchir à la manière de mettre en avant les aspects commerciaux pratiques du mouvement du logiciel libre. La scission entre les logiciels Open Source et les logiciels libres était alors actée : l'expression « Open Source » servirait à défendre les aspects liés aux méthodes, à la production et au commerce du logiciel libre. Les expressions « free software » et « logiciel libre » seraient réservées aux discussions sur les aspects philosophiques de ces problèmes, qui restaient accrochés au concept des libertés des utilisateurs.

Le début de l'année 1998 a marqué la création de l'Open Source Initiative, qui a permis d'officialiser l'expression Open Source et d'établir une définition commune à l'échelle du secteur. Bien que le mouvement Open Source était alors toujours accueilli avec une certaine méfiance de la part des entreprises, de la fin des années 1990 jusqu'au début des années 2000, il a progressivement évolué de sa position marginale dans le domaine de la production de logiciels jusqu'à devenir aujourd'hui la norme.


Valeurs de l'Open Source

Il existe de multiples raisons qui peuvent expliquer la décision d'opter pour un logiciel Open Source plutôt qu'un logiciel propriétaire. Voici les plus courantes :

  • Examen par les pairs : puisque le code source est accessible librement et que la communauté Open Source est très active, le code Open Source est sans cesse vérifié et amélioré par les programmeurs. Un peu comme s'il était vivant, au lieu d'être fermé et figé.
  • Transparence : vous avez besoin de savoir quels types de données sont en transit et vers quelle destination, ou quels changements ont été apportés au code ? L'Open Source vous permet de vérifier et de suivre tout cela, sans avoir à vous fier aux promesses d'un fournisseur.
  • Fiabilité : le code propriétaire repose sur un auteur ou une entreprise, qui gère son fonctionnement, ses mises à jour et ses corrections. Le code Open Source survit à son auteur d'origine, puisqu'il est constamment mis à jour par les communautés actives de l'Open Source. Les normes ouvertes et l'examen par les pairs assurent que le code Open Source est testé régulièrement et de façon appropriée.
  • Flexibilité : comme les modifications sont encouragées, vous pouvez utiliser le code Open Source pour régler des problèmes propres à votre entreprise ou votre communauté. Son usage est libre et vous pouvez compter sur l'aide de la communauté et l'examen par les pairs pour la mise en œuvre de nouvelles solutions.
  • Coûts inférieurs : puisque le code source lui-même est gratuit, lorsque vous utilisez la solution d'une entreprise telle que Red Hat, vous ne payez que les services d'assistance, le renforcement de la sécurité et la gestion de l'interopérabilité.
  • Pas de dépendance vis-à-vis d'un fournisseur : vous pouvez utiliser le code Open Source de votre choix, pour l'usage qui vous convient, quand vous en avez besoin.
  • Collaboration ouverte : les communautés Open Source actives vous apportent une aide, des ressources et des perspectives qui dépassent les intérêts d'un groupe ou d'une entreprise.

L'Open Source, un mouvement qui dépasse les frontières du logiciel

L'Open Source représente bien plus que du code. Chez Red Hat, nous célébrons les réalisations des communautés dans le domaine des technologies Open Source avec les Open Source Stories. Cette série de contenus multimédias met en valeur la façon dont la communauté, la méritocratie et l'échange libre d'idées peuvent déverrouiller le potentiel de chacun dans toutes les disciplines. Découvrez les derniers sujets :


Red Hat, un partenaire de choix pour l'Open Source

Red Hat est le plus grand éditeur Open Source au monde. Nous créons et prenons en charge des produits Open Source issus de projets Open Source. En retour, nous apportons notre contribution aux projets et aux communautés dans lesquels nous nous investissons. Nous défendons les licences Open Source. Avec l'Open Source, nous offrons à nos clients la possibilité de réussir. Nous utilisons le code créé par la communauté et nous renforçons sa sécurité, nous ajoutons des fonctions, nous l'adaptons pour le monde de l'entreprise et nous faisons en sorte qu'il puisse évoluer. Nous intégrons ensuite ces améliorations au projet d'origine afin que l'ensemble de la communauté puisse en bénéficier.