Connexion / Inscription Account

Sécurité

Sécurité et conformité au sein des services financiers

Avant l'émergence de l'économie numérique, des barrières physiques et des pare-feu informatiques suffisaient pour protéger les ressources et les données client. De nos jours, l'argent et les données associées parcourent le monde en quelques millisecondes, souvent sans intervention humaine, ce qui entraîne davantage de complexité. Les banques, les compagnies d'assurance et les autres établissements de services financiers doivent s'assurer que les technologies en place répondent aux problématiques de sécurité et de conformité réglementaire, en plus de satisfaire aux besoins des clients.

Jump to section

Les entreprises du secteur des services financiers sont responsables de la conservation et de la gestion de l'argent et des informations financières de leurs clients. Pour assurer au mieux la sécurité des données financières, elles doivent se conformer aux réglementations nationales, régionales et locales qui gouvernent pratiquement tous les aspects du secteur.

Aujourd'hui, les clients bénéficient d'un accès sans précédent à leurs informations financières, sur différents types d'appareils, ce qui entraîne également de nouveaux risques. Ainsi, il peut s'avérer complexe d'améliorer l'utilisation et l'ergonomie des services et des produits financiers, tout en protégeant les données contre la fraude et en respectant les réglementations en vigueur. Sans compter la nécessité de s'adapter aux menaces en constante évolution. 

Pour répondre à cette tendance et s'adapter à l'évolution rapide de l'économie numérique, les gouvernements du monde entier actualisent leurs lois, réglementations et normes technologiques, et en instaurent de nouvelles.

Pourquoi la sécurité et la conformité sont-elles aussi importantes ?

La conservation et la gestion de l'argent et des données ont radicalement changé en 20 ans. Aujourd'hui, des millions de personnes utilisent Internet pour communiquer, consommer, travailler et jouer. Les entreprises du monde entier ont adapté leur modèle économique pour répondre à l'évolution des pratiques des consommateurs. Bien qu'Internet représente un moyen rapide et pratique pour obtenir, stocker et transférer des informations, certaines personnes peu scrupuleuses s'en servent pour tirer parti des moindres vulnérabilités existantes. Certaines fuites de données médiatisées ont mis au jour le besoin d'instaurer des mesures plus strictes pour protéger les informations. La sécurité et la conformité des données financières nécessitent un effort constant pour déjouer les activités des cybercriminels, qui recherchent sans cesse des moyens d'arriver à leurs fins. Cela signifie qu'aucun système ne restera jamais sûr à 100 %. Cependant, les avancées en matière de technologies de sécurité, l'adoption de nouvelles réglementations ainsi que le changement des mentalités concernant les services financiers numériques permettront aux entreprises de garder une longueur d'avance sur les pirates.

À quels défis les services financiers font-ils face ?

Commodité et attentes des clients

Le secteur bancaire a grandement progressé pour s'aligner sur les attentes actuelles en matière de fonctionnalités et de commodité. Cependant, les technologies et les comportements des clients évoluent plus rapidement que les réglementations en vigueur, qui doivent gouverner un ensemble croissant de fonctions numériques. Aussi, les banques peinent à s'adapter aux exigences des clients tout en se conformant à des réglementations qui changent à un rythme plus lent. De plus, de nouveaux acteurs entrent constamment sur le marché des services financiers pour combler les vides et menacent ainsi la compétitivité des entreprises existantes.

Protection des données

Faciliter l'accès aux informations numériques entraîne toujours des risques de fraude et de fuite de données. Avant d'atteindre leur destination finale, les données transitent par de nombreux points et chacun représente un risque pour la sécurité. Les applications mobiles sont des cibles particulièrement faciles. L'application comme le serveur qui l'héberge peuvent présenter des vulnérabilités exploitables. Le comportement de l'utilisateur représente également un risque.

Les réglementations gouvernementales, telles que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'Union européenne, tentent de remédier à ces vulnérabilités, même lorsque les données sont transmises en dehors des frontières nationales.

Mentalité institutionnelle

Autre défi de taille : changer la mentalité des entreprises de services financiers. Le secteur financier se montre prudent au moment de remplacer un modèle économique fiable par un modèle qui, de son point de vue, présente des risques. Se précipiter pour offrir plus de commodité aux consommateurs, sans réfléchir aux risques liés à la sécurité, peut entraîner des conséquences désastreuses. Malheureusement, si les processus de sécurité compliquent l'expérience utilisateur, les clients iront chercher la facilité ailleurs. Le maintien de cet équilibre précaire est un véritable défi, même pour les entreprises les plus novatrices et visionnaires.

Confiance du grand public

L'image de l'entreprise auprès des consommateurs est tout aussi importante que l'adoption d'une technologie. Les fuites de données médiatisées de ces dernières années ont créé un sentiment de méfiance du grand public envers les entreprises qui traitent leurs données personnelles. Si la confiance se perd facilement, il est difficile de la retrouver. Les clients veulent la garantie que leurs informations sont entre de bonnes mains. Pour entretenir la confiance, les entreprises de services financiers doivent faire preuve de la plus grande transparence possible sur la manière dont elles protègent les informations contre le piratage informatique et les fuites de données.

Sensibilisation et éducation du consommateur

Pour offrir une expérience bancaire sûre et efficace, il est primordial d'apprendre aux utilisateurs à se protéger eux-mêmes. En les informant sur la manière de protéger leurs informations et sur la marche à suivre en cas de faille de sécurité, les banques peuvent améliorer leur relation avec les clients. Ces informations changent avec l'arrivée de nouvelles technologies et de nouvelles menaces. Il est donc important de tenir les consommateurs au courant pour les attirer et les fidéliser.

Comment fonctionnent la sécurité et la conformité au sein des services financiers ?

La façon dont les entreprises du secteur financier abordent le problème de la sécurité et de la conformité dépend d'un grand nombre de facteurs. Cependant, les gouvernements et les entreprises du monde entier investissent massivement pour actualiser les mesures de sécurité et de conformité, afin de répondre aux besoins de l'économie numérique. Les innovations technologiques, en plus des enseignements tirés du passé, améliorent la réception, l'accès, le traitement, la distribution et le stockage des données. La plupart des pays utilisent les fonctions suivantes :

Chiffrement

Les données sensibles sont converties en code par un processus de chiffrement. Seule la bonne clé de déchiffrement permet de les décoder. Cependant, le chiffrement, la vérification et le déchiffrement des données sont des tâches chronophages qui demandent des ressources de traitement supplémentaires. Pour accélérer le traitement de volumes de données en constante augmentation, les banques font évoluer leurs infrastructures informatiques ou mettent en œuvre de nouveaux systèmes plus flexibles et robustes, pour proposer des processus de chiffrement plus rapides et capables d'évoluer facilement. La norme PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) joue un rôle important dans la manière de chiffrer les données.

Authentification à plusieurs facteurs

L'utilisation de plusieurs types d'authentifications pour se connecter est une option de plus en plus prisée par de nombreux sites web, au-delà du secteur financier. Les utilisateurs doivent saisir un mot de passe ou un code d'identification personnel qui déclenche l'envoi d'un code par SMS vers un périphérique précédemment enregistré. Ce code contient une série de caractères générés aléatoirement, que l'utilisateur doit saisir pour se connecter. Bien que cette méthode ajoute une étape au processus de connexion, elle complique d'autant la tâche des cybercriminels. Dans le cadre de la deuxième version de la Directive sur les services de paiement (PSD2), les banques de l'Union européenne ont l'obligation de mettre en œuvre l'authentification à plusieurs facteurs pour toutes les transactions, y compris à l'internationale.

Stockage et distribution des données

L'influence du RGPD s'étend au-delà des pays de l'Union européenne et les politiques des institutions financières du monde entier s'en inspirent pour adapter leurs règles d'accès aux données ainsi que de stockage et de distribution. Le stockage des données dans un seul endroit n'est plus une option suffisante pour assurer leur sécurité, et ce, même pour les entreprises qui utilisent des services cloud pour stocker les informations numériques. En effet, une entreprise qui s'appuie sur un fournisseur unique concentre ses données en un seul emplacement, ce qui les rend plus vulnérables aux failles de sécurité. La répartition des systèmes de stockage et des fonctions entre plusieurs fournisseurs permet de réduire le risque et complique l'accès aux données pour les cybercriminels.

Intelligence artificielle (IA)

Des algorithmes prédéfinis peuvent détecter les transactions qui ne correspondent pas à un schéma habituel, par exemple, une transaction effectuée à Londres par un client vivant aux États-Unis. Cependant, si ce client se rend à Londres plusieurs fois par an, l'algorithme continuera de signaler chacune de ces transactions, même si elles sont légitimes. C'est pourquoi il est possible d'entraîner une intelligence artificielle pour qu'elle apprenne le comportement du client et mette à jour l'algorithme en conséquence, de sorte qu'il ne signale plus les transactions qui correspondent à ce nouveau schéma. L'intelligence artificielle favorise également l'utilisation des données biométriques, qui permettent d'identifier les utilisateurs selon leurs caractéristiques uniques avant de leur donner accès aux informations de leur compte. La reconnaissance faciale et de l'iris et les empreintes digitales sont des fonctions que possèdent de nombreux appareils connectés, et de plus en plus de banques intègrent maintenant ces options dans leurs applications mobiles. Cette couche de sécurité supplémentaire complique encore la tâche des cybercriminels.

Améliorer la gestion des applications d'IA/AA

Dans cette série de webinars, découvrez le point de vue d'experts concernant la simplification du déploiement et de la gestion du cycle de vie des applications d'intelligence artificielle/apprentissage automatique (IA/AA) afin de créer et partager plus rapidement des modèles d'AA et des applications d'IA. 

Pourquoi choisir Red Hat ?

Nous tenons à ce que vous adoptiez une stratégie de sécurité continue en toute confiance. C'est pourquoi nous adaptons les technologies Open Source aux besoins des entreprises. Notre objectif est d'aider votre entreprise à préserver sa compétitivité, sa flexibilité et sa capacité d'adaptation, tout en maintenant le niveau de sécurité et de conformité réglementaire.