Connexion / Inscription Account

Gestion

En quoi consiste la gestion des risques ?

   

La gestion des risques est le processus qui permet d'identifier et d'évaluer les risques en vue d'élaborer un plan visant à minimiser et à maîtriser ces risques et leurs conséquences potentielles pour une entreprise. Les risques représentent une probabilité de perte ou de dommage. Leurs causes sont multiples : fiabilité, catastrophes naturelles, accidents, erreurs de gestion ou menaces relatives à la sécurité informatique.

Les stratégies de gestion des risques sont les tactiques mises en œuvre pour appréhender ces risques et comprendre leurs conséquences potentielles. Elles doivent faire partie de votre plan de gestion des risques, qui est un processus documenté décrivant les méthodes qu'utilise votre entreprise ou votre équipe pour identifier les risques et y remédier.

La gestion des risques au sein de l'entreprise est un volet important de votre stratégie métier. Elle vous aide à éviter les situations qui peuvent entraver la réalisation des objectifs de votre entreprise. 

Dans de nombreux secteurs, la gestion des risques est une exigence réglementaire. Plusieurs organismes ont donc défini des normes de gestion des risques, notamment le NIST (National Institute of Standards and Technology) et l'ISO (Organisation internationale de normalisation).   

Le secteur des services financiers est, par exemple, l'un des plus réglementés, avec de très nombreuses exigences de conformité. Le niveau de risque est également très élevé, entre le stockage sécurisé des données client, la prise de décisions d'investissement ou encore la gestion des risques de crédit.

Les entreprises de tous les secteurs peuvent s'appuyer sur les principes de la norme ISO 31000 pour gérer les risques. Les normes de gestion des risques aident les entreprises à mettre en place un plan de gestion des risques de manière systématique.

Gestion des risques informatiques

En informatique, les risques proviennent des pertes ou dommages susceptibles de se produire suite à l'exploitation d'une vulnérabilité du matériel ou des logiciels. La liste publique CVE (Common Vulnerabilities and Exposures) répertorie les failles de sécurité informatique. Elle aide les professionnels à coordonner leurs efforts visant à hiérarchiser et résoudre les vulnérabilités, et ainsi renforcer la sécurité des systèmes informatiques.

Les méthodes de développement, de déploiement, d'intégration et de gestion des systèmes informatiques changent profondément.Pour que votre entreprise puisse se montrer à la fois proactive et réactive, vous devez intégrer le plus tôt possible la sécurité informatique à l'infrastructure et au cycle de vie des produits, ainsi qu'à votre stratégie de gestion des risques. 

En adoptant des outils d'analyse prédictive et d'automatisation qui surveillent votre infrastructure, vous pourrez réduire les risques. 

Les équipes d'exploitation peuvent utiliser des analyses prédictives pour identifier et résoudre de manière proactive les problèmes avant qu'ils n'affectent votre environnement. Vous pouvez également utiliser des analyses prédictives pour éviter certains problèmes de sécurité et des temps d'arrêt non planifiés en recherchant tout événement inhabituel sur un réseau ou en identifiant les vulnérabilités potentielles. 

Grâce à l'automatisation, le feedback est rapide et efficace. Il ne ralentit pas le cycle de vie du produit et peut également être utilisé pour résoudre les problèmes identifiés.

Processus de gestion des risques

Aucune entreprise n'est en mesure d'éviter systématiquement tous les risques, et tous les risques n'auront pas forcément une issue négative. Les entreprises doivent évaluer le rapport bénéfice/risque d'un événement et définir le niveau de risque acceptable. Cette évaluation peut ensuite servir à prendre des décisions. 

La gestion des risques consiste à classer les risques en fonction de leur probabilité d'occurrence et de la gravité de leur impact potentiel ainsi qu'à les traiter en cherchant à les limiter.

Étapes de gestion des risques :

  1. Identification des risques : identifiez et décrivez les risques potentiels. Il peut s'agir de risques financiers, de risques pour l'exploitation (par exemple pour la chaîne logistique), de risques liés aux projets, à l'activité et au marché, entre autres. Les risques identifiés doivent être consignés dans un registre des risques ou documentés dans un autre format.
  2. Analyse des risques : déterminez la probabilité d'occurrence d'un risque grâce à l'analyse des facteurs et la documentation de ses conséquences potentielles.
  3. Évaluation des risques : déterminez l'importance d'un risque grâce aux audits internes et aux analyses de risques. Vous devrez également définir le niveau de risque acceptable ainsi que les éléments à traiter en priorité.  
  4. Limitation des risques : une fois le niveau de priorité et l'importance des risques déterminés, vous pouvez établir une stratégie de réponse qui vise à minimiser ou à maîtriser ces risques. 
  5. Surveillance des risques : les risques doivent être suivis en permanence afin de garantir l'efficacité des plans de limitation et d'être alerté lorsqu'un risque devient une menace plus importante.

Approches de gestion des risques

Les principales approches de gestion des risques s'appuient sur les concepts d'évitement, de réduction, de partage et de rétention.

  • Évitement des risques : l'évitement des risques consiste à arrêter et éviter toute activité qui présente un risque.
  • Réduction des risques : la réduction des risques implique des actions qui permettent de réduire la probabilité d'occurrence d'un risque ou l'ampleur de son impact.
  • Partage des risques : le partage des risques intervient lorsqu'une entreprise transfère le risque vers une autre ou le partage avec celle-ci. Par exemple, une entreprise partage un risque lorsqu'elle externalise la fabrication ou le service clientèle à un tiers.
  • Rétention des risques : la rétention des risques se produit lorsque les risques ont été évalués et que l'entreprise accepte de les prendre. Aucune action n'est prise pour limiter les risques, mais il est possible de mettre en place en plan de secours.

Pourquoi choisir Red Hat ?

Red Hat teste, renforce et prend en charge les logiciels Open Source afin de les adapter aux entreprises. Notre objectif est d'aider votre entreprise à préserver sa compétitivité, sa flexibilité et sa capacité d'adaptation, tout en maintenant le niveau de sécurité et de conformité réglementaire.

Nos solutions peuvent aider les membres et les responsables d'une équipe à définir des stratégies de correction et de prévention des risques dans leur environnement. La solution Red HatⓇ Insights vous permet de bénéficier d'analyses prédictives qui offrent une évaluation exhaustive de vos environnements physiques, virtuels, conteneurisés ainsi que de cloud public et privé. 

Votre entreprise est en mesure d'identifier les risques de manière proactive dans le cadre de votre stratégie de gestion des risques et d'automatiser les actions correctives au sein de votre infrastructure Red Hat en utilisant les playbooks Red Hat® Ansible® Automation Platform avec Insights.

Les outils de gestion dont vous avez besoin

Red Hat Insights logo

Solution qui permet d'exploiter les analyses prédictives pour vérifier les systèmes et régler les problèmes complexes liés à la sécurité et aux performances. Les mesures, les analyses et les actions en continu aident à la prévention des problèmes graves.

Red Hat Ansible Automation Platform

Plateforme simple, sans agent, qui permet d'étendre l'automatisation informatique à grande échelle. Vous pouvez centraliser et contrôler votre infrastructure informatique au moyen d'un tableau de bord visuel, de contrôles d'accès basés sur les rôles et de nombreuses autres fonctions.

Vous ne savez pas encore tout sur la gestion et l'automatisation…