Connexion / Inscription Account
Jump to section

L'IIoT, qu'est-ce que c'est ?

Copier l'URL

L'IIoT, ou Internet industriel des objets, fait référence aux appareils connectés utilisés pour la fabrication, la distribution d'énergie et d'autres secteurs industriels. L'IIoT permet de renforcer l'automatisation et l'autosurveillance des machines industrielles, et ainsi d'améliorer l'efficacité.

Le déploiement des appareils IIoT est généralement lié à l'edge computing

L'edge computing désigne une stratégie qui consiste à rapprocher les ressources informatiques de l'emplacement physique de l'utilisateur ou de la source des données. En rapprochant les services de calcul de ces emplacements, l'edge computing permet aux utilisateurs de profiter de services plus rapides et fiables et offre aux entreprises la flexibilité d'un cloud hybride. Avec l'edge computing, les entreprises peuvent également utiliser et distribuer un ensemble de ressources communes sur plusieurs sites.

Les appareils IIoT sont souvent utilisés pour l'edge computing. Dans une usine par exemple, les machines qui collectent des données afin de les analyser en temps réel sur site constituent un cas d'utilisation de l'IIoT pour l'edge computing.

Toutefois, pour profiter de ces bénéfices, il est nécessaire d'avoir une plateforme sous-jacente capable d'unifier différents systèmes de données, car les systèmes de fabrication sont habituellement isolés les uns des autres.

Avec un système unifié, les sites de fabrication peuvent entraîner des modèles d'intelligence artificielle et d'apprentissage automatique (IA/AA) sur une plateforme de services évolutive.

L'association de l'IIoT et de l'edge computing aide les fabricants à résoudre leurs problèmes plus rapidement, en transformant l'exploitation, en assistant les utilisateurs finaux dans leur prise de décision et en améliorant la productivité des usines.

L'IoT, ou Internet des objets, est un terme générique pour les objets du quotidien qui sont connectés à un réseau et échangent des données avec d'autres appareils. L'IIoT est une sous-partie de l'IoT.

L'IoT décrit tout équipement qui envoie ou reçoit des données via Internet. Lorsque cet équipement est utilisé dans le milieu industriel, on ne parle plus d'IoT, mais d'IIoT.

Les appareils IoT grand public incluent par exemple les ampoules, les serrures et les thermostats connectés, tandis que les appareils IIoT regroupent les compteurs d'eau, les machines dans les usines, les capteurs installés sur les pipelines et bien d'autres équipements. 

Adaptées à de nombreuses applications, les solutions IIoT sont principalement utilisées dans les secteurs de la fabrication et de l'énergie.

Dans le secteur de la fabrication, l'IIoT permet par exemple d'avoir de la visibilité sur le fonctionnement de l'usine. Les données fournies par les capteurs des machines sont analysées en temps réel et transférées aux systèmes de contrôle, ce qui améliore l'efficacité opérationnelle et métier.

Les entreprises du secteur de l'énergie utilisent l'IIoT pour mieux surveiller les ressources sur le terrain. Les appareils IIoT sont ainsi capables de recueillir des données en temps réel sur les performances des réseaux électriques, le débit des pipelines ou les émissions, même lorsque les ressources sont distribuées sur de vastes zones géographiques.

Par exemple, un service de distribution d'eau et de traitement des eaux usées en Italie collecte des données en temps réel sur la qualité de l'eau grâce à des points de distribution d'eau potable en libre-service connectés.

L'IIoT et l'automatisation sont étroitement liés. Les données recueillies par les appareils IIoT permettent de lancer des tâches automatiques (de maintenance prédictive, par exemple) qui améliorent l'efficacité. Lorsque ces appareils deviennent trop nombreux, il est possible d'utiliser des outils d'automatisation pour mieux les gérer.

Dans une usine, une machine peut être programmée pour réagir en fonction des données reçues par ses capteurs. Par exemple, si elle détecte des vibrations trop importantes, elle peut alerter automatiquement un opérateur pour qu'il intervienne. Dans des cas comme celui-là, l'automatisation basée sur l'IIoT permet de réduire les temps d'arrêt et les coûts de maintenance.

L'automatisation peut également faciliter la gestion d'un grand nombre d'appareils IIoT répartis sur de vastes zones géographiques. De la même manière qu'ils permettent de gérer les serveurs et les appareils d'un réseau, les logiciels d'automatisation peuvent aussi être utilisés pour assurer le fonctionnement et la mise à jour des équipements IIoT.

Les systèmes IIoT sont souvent évoqués en même temps que l'industrie 4.0 et la quatrième révolution industrielle. Ces deux termes ont la même signification et se rapportent à l'essor de l'automatisation, de la communication et de l'autosurveillance dans les activités manufacturières et industrielles traditionnelles.

Selon Wikipédia, les concepts d'« industrie 4.0 » et de « quatrième révolution industrielle » trouvent leur origine dans des projets stratégiques menés pour le compte du gouvernement allemand en 2011 et 2013. Le terme « quatrième révolution industrielle » a ensuite été démocratisé par l'économiste Klaus Schwab dans un article, puis dans un livre.

Les trois révolutions industrielles précédentes dépeignent l'essor de la production industrielle avec les machines hydrauliques et à vapeur, le développement accéléré de l'industrie grâce aux chemins de fer, au télégraphe et à l'électricité et enfin la révolution numérique qui s'est opérée avec l'apparition de technologies informatiques avancées.  

De nombreux concepts propres à l'industrie 4.0 s'appliquent également à l'IIoT. On peut citer l'interconnectivité, la transparence des informations, l'assistance technique aux humains et la prise de décision décentralisée. Les concepts d'automatisation, d'intelligence artificielle (IA), d'apprentissage automatique (AA), de communication entre machines (M2M) et de Big Data sont aussi étroitement liés à l'industrie 4.0 et font partie de l'écosystème IIoT.

Un jumeau numérique est une réplique virtuelle d'un système du monde réel. Il est souvent utilisé pour surveiller les performances et diagnostiquer les problèmes. Un jumeau numérique est généralement un modèle d'un élément spécifique tel qu'un générateur, une machine ou un engin spatial. 

En connectant un appareil IIoT à son jumeau numérique, il est possible de vérifier l'état de l'appareil et de détecter d'éventuels problèmes. Cette stratégie axée sur la connectivité permet ainsi de surveiller les appareils, d'optimiser les performances et de réduire les temps d'arrêt.

La « ville intelligente » est un concept qui consiste à gérer une zone urbaine avec des technologies connectées et l'analyse des données.

Les villes intelligentes collectent des données grâce à différents appareils, comme des capteurs et des caméras. Ces données sont ensuite utilisées par les services publics pour gérer la circulation, prévenir la criminalité et assurer l'entretien des ressources et des installations.

Les dispositifs déployés dans les villes intelligentes (capteurs de trafic, compteurs d'eau, d'électricité, etc.) font partie de l'écosystème IIoT. Comme les autres cas d'utilisation de l'IIoT, la ville intelligente repose sur la connectivité ainsi que sur la collecte et l'analyse de données en temps réel.

Nos solutions pour l'edge computing

Red Hat Enterprise Linux

Base homogène pour les déploiements de clouds hybrides, sur laquelle s'appuient les applications de votre entreprise, et qui est compatible avec les principales plateformes matérielles et des milliers d'applications.

Red Hat OpenShift

Plateforme Kubernetes de conteneurs qui permet d'accélérer le déploiement d'applications cloud-native.

Red Hat Ansible Automation Platform

Plateforme simple, sans agent, qui permet d'étendre l'automatisation informatique à grande échelle.